AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Terra ~ Keyblade Master { Spoilers }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Terra ~ Keyblade Master { Spoilers }   Lun 14 Juin - 20:52

¤ Terra ¤


      • Nom : Inconnu
      • Prénom : Terra
      • Surnom : Lueur Corrompue
      • Âge : Une apparence physique le plaçant dans la vingtaine.
      • Sexe : Masculin
      • Être : Humain
      • Groupe : Maître de la Keyblade



.:Description:.



  • Physique : Pour ce qui est de sa physionomie, Terra possède une chevelure sombre et fauve, dont les mèches brunes tirées vers l’arrière dégagent un visage légèrement allongé. Mis en valeur par cette même chevelure, les yeux du Porteur s’avèrent être d’un bleu azuré profond, tout aussi dur puisse être son regard. Des lèvres fines étirées dans un air stoïque, le visage de Terra confirme sa personnalité renfermée en abordant fréquemment cet air dur qui lui est propre.
    A noter que lorsque les ténèbres s’immiscent trop fortement dans son cœur, le regard de Terra vient bien souvent à le trahir, virant irrémédiablement dans des tons plus ambrés. Aussi superflue puisse-t-il sembler, ce signe est néanmoins sans appel lorsqu’il s’agit d’identifier l’état du Porteur, caractérisant tous les êtres dévorés par les ténèbres…
    Hormis la sombre aura qui peut parfois émaner de sa personne, ce regard est le seul signe typique d’une chute probable dans l’obscurité de son cœur…

    Descendant le long de sa silhouette élancée, le corps de Terra est marqué par une musculature développée de manière visible, simplement recouverte d’un premier vêtement sombre, lui-même recouvert d’une simple haut grisé, laissant ses côtes à découvert pour remonter jusqu’au haut de son cou. Sur ce plastron terne dont les manches se coupent à ses biceps, on remarquera deux lanières rouge entrecroisées au centre de son buste, symboles propre à Eraqus et chacun de ses disciples.
    Alors que sa main droite se contente d’un bracelet noir, le second est pourvu d’une épaulière, se prolongeant le long de son bras sous l’aspect d’un bras d’armure, recouvrant superficiellement la face extérieur de son membre. Se terminant en un fin gantelet se présentant sous forme d’une mitaine grisée, ce fragment d’armure est en réalité un dispositif permettant au Porteur de revêtir sa cuirasse en quelques instants, après une simple pression sur son épaulière.

    Son haut se termine à mi-hauteur de l’estomac, où un large harnais prend place, encadrant la taille du Porteur. Maintenu par une fine ceinture noire, la boucle dorée de cette dernière évoque le sceau des Similis, si l’on excepte le fait qu’il soit renversé, ainsi d’une légère différence remarquable au niveau de la base. Encore une fois, il s’agit d’un emblème typique d’Eraqus et ses apprentis.
    Pour clore sur sa tenue, Terra porte un large pantalon de toile dont les jambes plissées à intervalles réguliers recouvre ses propres membres, ne dévoilant qu’une paire de chaussure étant celles là même revêtues lorsqu’il enfile son armure.


  • Caractère : D’aspect premier, Terra semble particulièrement froid et renfermé, abordant une apparence aussi dure que sérieuse lorsqu’on le rencontre au gré de ses errances.
    Loin d’être un Simili – parfaitement capable de ressentir des émotions – notre sombre Porteur n’en reste pas moins discret à propos de ses sentiments. Inquiétudes ou peines, le caractère solitaire de Terra l’a habitué à taire ce genre de troubles, préférant ne pas affliger ses propres tourments à ceux qui ne devrait pas avoir à les porter. Une réaction assez contradictoire avec son propre profil, étant donné qu’il est lui-même à l’écoute de ses proches, se montrant bien plus compatissant et proche de ses amis que son aspect extérieur le laisserais penser.

    Très protecteur envers proches ou idéaux, Terra préfère renoncer à son rêve de devenir un Maître et laisser les ténèbres lui offrir le pouvoir de défendre ce qui lui est chers, plutôt que de prendre le risque de perde ce pourquoi il se bat lorsque son propre pouvoir s’avère insuffisant.
    Actuellement, la vraie force de Terra réside dans cette détermination sourde à protéger ses compagnon au-delà du prix qu’il doit en payer, lui permettant de prendre le pas sur son obscurité tant que son cœur reste fidèle à ses résolutions, en dépit de toute trace de doute.

    Malgré la puissance qu’elles lui offrent, les ténèbres de Terra l’inquiète bien plus qu’il ne le montre, ayant parfaitement conscience qu’elles finiront par le dévorer s’il n’est pas capable de les contrôler, ou de les chasser de son cœur. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se montre assez crédule lorsqu’il s’agit d’apprendre à maîtriser son pouvoir, ne pouvant refuser le plus maigre espoir qui pourrait l’acquitter de l’obscurité de son être. Evidement, personne n’a encore été en mesure de lui donner une solution réelle pour dominer la noirceur qui l’habite… Et bien qu’il soit conscient que les choses ne changeront sans doute jamais sur ce plan, Terra refuse d’abandonner sa lutte contre les ténèbres qui le hante, menaçant de peu à peu lui ôter chacune des choses pour lesquelles il vit.

    Dévoré par la vengeance et les remords, Terra ne peu s’empêcher de poursuivre Xehanort sans relâche, obnubilé par son échec d’il y a bien des années. Se jugeant seul fautif de l’avènement des plans de Xehanort et se blâmant de s’être montré aveugle alors qu’il aurait pu empêcher bien des cataclysmes, Terra se sait impardonnable, qu’importe ce qu’il pourra accomplir. Néanmoins habité par son besoin de vengeance et de réparer ses erreurs, il court inconditionnellement vers le passé, pour mettre un terme à un affrontement qui aurait du prendre fin il y a bien longtemps de cela…


  • Gout : En dépit de l’obsession de Terra pour sa vengeance, chose qui l’empêche de profiter de ce qui s’offre à lui, il est encore une chose que l’on puisse associer aux « goûts » du porteur. Chose à laquelle il attache une importance certaine, étant donné qu’il s’agit d’un des rares instants durant lesquels il s’autorise à une douce mélancolie d’une époque meilleure, aux côtés d’Aqua et Ven.
    Aussi enfantin cela puisse-t-il paraître, on peut dire que Terra aime regarder les étoiles, sous lesquelles il se remémore souvent les moments passés il y a bien des années maintenant, lorsqu’ils étaient encore tous trois sous la tutelle de Maître Eraqus, dans ce monde qui était devenu leur foyer.



.:Combat:.



  • Arme(s) utilisée(s) :Fléau de Gaïa [ou « Malheur de Gaïa] – Keyblade massive faite pour se battre à l’aide de la force brute. Capable de changer de forme, cette arme est capable de se s’allonger, ou même de se muer en canon. Outre cette capacité, il s’agit d’une arme associée à la terre, à la base issue de la lumière. Néanmoins, les ténèbres de Terra ont altérées cette arme, qui se voit à présent capable de supporter l’obscurité de son porteur, lui permettant d’utiliser celle-ci par son biais.

  • Magie: ~ Magie de la terre pour laquelle Terra à une affinité toute particulière, surtout utilisée sous l’aspect de force brute.
    ~ Magie des ténèbres, pouvant se montrer plus instable, mais surtout plus puissante et dangereuse… Pour tous.



.:Histoire:.



    Tout est né du sommeil…


    « … juste du souci pour toi… »
    Qui…

    « … tu avais approché les ténèbres de trop près… »
    Aqua…

    « Tu veux dire notre rêve, non ? »
    Notre rêve…
    C’est vrai… La Keyblade… Aqua… Maître… C’est là bas, que tout a commencé.
    Aqua et moi étions ses disciples. Maître Eraqus… Sous sa tutelle, nous apprenions à manier la Keyblade. Tant et si bien, que c’est à peine si je me souviens avoir déjà vécu sans elle à mes côtés…
    Maître Eraqus nous a longtemps enseigné l’importance de prôner la lumière et l’équilibre entre les mondes… Nous n’étions pas les seuls à hériter de la Keyblades, et maîtres comme disciples était chose commune, à nos esprits. Bien que la simple existence d’une telle arme soit méconnue aux yeux de bien des mondes… Car après tout, on nous l’avait aussi enseigné. Pour l’équilibre, chaque monde devait ignorer l’existence des autres.
    Chaque jour, notre formation portait un peu plus ses fruits. Nous nous rapprochions de nos objectifs. Pourtant, quelque chose n’allait pas. Il n’était pas chose rare que Maître Eraqus vienne à ma rencontre, discutant de longues heures sur bien des sujets… Tout autant qu’il lui arrivait de me demander un bref affrontement, qui cessait bien souvent après quelques échanges de coups. Ne laissant qu’une grimace amère sur son visage peiné. Il savait. Je savais.
    Les ténèbres dans mon cœur étaient la source de nos craintes… Nous savions. Mon cœur était empli de noirceur et de vices. Je voulais être fort… Ce fut sans doute ce qui fit naître en moi l’obscurité.

    « Terra ! »
    Ven... Ce fut quelques années après que mon entraînement ait commencé.
    Maître Eraqus l’avait trouvé, inconscient… Mais plus important encore : ses doigts encore faibles enserraient fermement le manche d’une Keyblade. Sans doute une des raisons qui poussa Maître Eraqus à faire de Ventus son disciple, au même titre qu’Aqua et moi.
    Il ne lui fallut que quelques jours pour parfaitement s’intégrer à notre « petite vie quotidienne ». Ven devint bien vite un membre à part entière de ce que l’on pouvait presque considérer comme une famille, jusqu’à devenir un fils aux yeux d’Eraqus. Et un ami, pour Aqua et moi.
    Ce fut sans doute son arrivée, qui provoqua la formation de notre petit « trio ». Dont je fus inconsciment le fondateur. Néanmoins, nous étions à des lieux de nous soucier de ce genre de titre. C’est sans doute à ce moment, que je m’avouais avoir des amis. Deux amis, que je voulais protéger…
    Et pourtant. Face à leur lumière éblouissante, mes ténèbres se sentaient menacées. Face au pouvoir incroyable émanant de leurs cœurs purs, je ne voulais pas leur être inutile. Je voulais les protéger.
    Et je laissais mes ténèbres grandir. Grandir, jusqu’à obtenir le pouvoir de les protéger…
    Ven. Aqua. Maître. Pardonnez-moi…

    « Demain, Terra et moi on passe l’examen pour devenir Maître…
    Alors j’ai fait des porte-bonheurs ! »
    Nous avions rit ensemble ce soir là, n’est ce pas ?
    La dernière nuit où nous regardions les étoiles…
    Le lendemain, Maître Eraqus nous convoqua tous les trois, afin qu’Aqua et moi passions l’examen en question… Alors que Maître Eraqus nous préparait à l’affrontement, il était là. Lui aussi, il observait l’examen, veillant sur notre combat d’un œil sombre.
    Sans crainte, Aqua et moi nous affrontions alors. Les coups se succédaient, nos Keyblades s’entrechoquant sans fin. Nous siégions sur un pied d’égalité, alors que la lame d’Aqua frôla mon visage, n’ayant qu’à peine eut le temps de reculer pour éviter son attaque venu de front.
    Je ne voulais pas échouer maintenant. Pas après tant d’années à me battre, pour devenir Maître. N’était-ce pas mon rêve, depuis que j’étais arrivé ici ?
    Et les ténèbres s’immiscèrent dans mon cœur, répondant à mon désir de puissance.
    J’eus beau les repousser pour épargner mon cœur de leurs noirceurs, le mal était déjà fait. Maître Eraqus et Xehanort avaient déjà aperçut la noirceur qui résidait au fond de mon cœur.

    « A vrai dire, les compétences de Terra ont été globalement supérieurs, cependant, Aqua est celle qui va devenir Maître. »
    L’intransigeance de Maître Eraqus me figea sur place. Je savais qu’il avait raison, de ne pas accepter d’offrir le titre de Maître à un être corrompu par les ténèbres. Mais… Il ne lui avait fallut que quelques mots pour briser le rêve d’une vie.
    J’étais convaincu être capable de résister aux ténèbres.
    Mais en réalité, elles m’effrayaient.

    « Tu n’as pas besoin de craindre l’obscurité. »
    Lui. Xehanort…
    Alors que je cherchais aveuglement à me convaincre d’être capable de contrôler mes ténèbres, il vint immiscer dans mon esprit une nouvelle possibilité, pour devenir un maître… Ne pas avoir peur de l’obscurité de mon cœur. Me contenter d’obtenir plus de pouvoir, sans craindre les ténèbres. Le pouvoir de résister aux ténèbres…
    Sans doute n’aurais-je jamais dû l’écouter. Sans quoi, rien ne serait arrivé.

    « Détruisez les Unversed, et trouvez Xehanort. »
    Les Unversed. Des créatures issues d’émotions négatives… Pas même Maître Yen Sid ne savait d’où venait cette nouvelle menace. Mais la disparition de Xehanort avait été tellement rapide…
    J’avais beau avoir une confiance aveugle en Maître Xehanort, j’étais moi-même prit de doute à son égard… Cela pouvait-il vraiment être une coïncide ?
    Aucun de nous ne voulait croire en son hérésie.
    Et c’est ainsi que je quittais le monde dans lequel j’avais grandit, ayant pour consigne de ne divulguer à personne l’existence d’autres mondes liés entre eux. Pas plus que je ne devais dévoiler le secret de la Keyblade… Alors que je découvrais Enchanted Dominion, je me demandais à présent si Xehanort n’avait pas raison… Il me suffisait de devenir plus puissant, et je n’aurais rien à craindre des ténèbres…

    « Tu n’auras pas toujours la force de réprimer les ténèbres de ton cœur. »
    Xehanort était déjà passé par ici. J’apprenais bien vite qu’il avait parlé de « s’approprier la lumière ». Cependant, mes réjouissances furent maigre. Rencontrant une sorcière du nom de Maléfique, elle fit de moi son pion. Pour la première fois, je luttais face aux ténèbres de mon cœur. Et j’échouais.
    De mes mains, j’ai volé le cœur de la Princesse Aurore. Souillé par les ténèbres, j’étais incapable de lui rendre ce que je lui avais arraché.
    J’avais malgré tout ce que j’étais venu chercher. J’avais rencontré les Unversed, des créatures contre lesquelles j’eus l’occasion de lutter. Mais surtout, je savais vers quel but semblait tendre Xehanort…
    Les 7 princesses de cœur.

    Parcourant les mondes, j’entendis parler d’un garçon masquer.
    Il semblerait être lié aux Unversed. Des rumeurs affirmaient même qu’il en serait le Chef… Et après avoir apprit que Ven s’était lancé à ma poursuite, je ne pouvais m’empêcher de me questionner sur le lien entre Maître Xehanort, et ce fameux garçon…
    Après un nouveau voyage, je ne quittais le monde d’une dénommée Blanche Neige qu’avec pour maigre indice, les paroles vagues d’un miroir enchanté m’évoquant Xehanort au-delà de toute frontière entre lumière et ténèbres, dans un monde vaste où eu lieu une grande bataille.
    Malgré cela, la lumière trônant dans le cœur de Blanche Neige m’avait frappée… Serait-ce elle aussi une princesse de cœur ?

    Abandonnant l’idée d’écouter le miroir magique, je songeais à aller voir Maître Yen Sid, qui serait sans doute en mesure de m’indiquer où chercher. Mais je quittais sa tour les mains vides, n’étant sûr que d’une seule chose.
    J’avais à retrouver Xehanort.
    Ce fut cependant lui qui vint à moi. J’aurais sans doute du me douter plus tôt, que les choses prenaient une tournure bien trop étrange…
    Rejoignant Maître Xehanort, j’eus les réponses à mes questions.
    Ce garçon masqué, Vanitas… Celui qui était à l’origine des Unversed, était en réalité la personnification de la part obscure du cœur de Ventus.
    Le cœur de Ven avait été affaiblit par une expérience de Xehanort. Ne lui laissant qu’un cœur fragile et lumineux. Alors qu’il se montrait accablé de remords, j’acceptais de le croire, oubliant même que les maux de Ventus lui étaient dus.
    Sans doute étais-je trop confiant, envers celui qui m’avait offert l’espoir de contrôler mes ténèbres et un jour, en dépit de mon obscurité, devenir un maître à mon tour…
    Et c’est ainsi que Maître Xehanort m’envoya à Radiant Garden. Traquant Vanitas, sans savoir que je retrouverais là bas mes deux amis…

    « Terra ! Tu as tord ! »
    Ven avait déjà rencontré Vanitas. Je devais me dépêcher de le trouver, et de l’éliminer.
    J’appris aussi qu’Aqua avait été chargée de m’espionner, par ordre de Maître Eraqus.
    Il avait peur de mes ténèbres. Il avait peur de moi.
    Il ne me faisait pas confiance. Il me croyait incapable de résister aux ténèbres de mon cœur…
    Alors je quittais mes amis avec l’amer goût de la trahison, préférant laisser Ven aux mains d’Aqua.
    Je préférais me diriger vers Vanitas, me concentrant sur ma tâche.
    Car à présent, les choses semblaient claires. Ils ne croyaient pas en moi.
    Il ne me restait plus que Xehanort…
    Tout cela faisait sans doute partit de son plan.

    Dans les sous sol, je rencontrais un homme du nom de Braig, prétendant avoir enlevé Maître Xehanort. Une simple personne n’aurait pas pu capturer un Maître de la Keyblade. Mais je ne pouvais prendre le risque de laisser Maître Xehanort en danger. Alors, j’acceptais de le rejoindre dans les profondeurs de la ville… Les profondeurs, dans lesquelles je constatais qu’il n’avait pas mentit. Maître Xehanort était bien captif, hors de portée de ma Keyblade.
    Alors que je subissais les attaques du dit Braig désireux de me tuer – menaçant de s’en prendre à Maître Xehanort si je venais à me défendre, ce dernier reprit bientôt connaissance. Me rappelant la honte que j’apporterais à mon Maître et mes amis si je venais à perdre en ces lieux.
    A cet instant, tout devint clair. Je voulais gagner.
    Je voulais avoir assez de pouvoir pour gagner.
    Et les ténèbres de mon cœur ne furent que plus ravies de m’offrir cette force tant désirée.

    Les ténèbres me dévoraient. Elles étaient visible, souillaient mon corps de leur aura malsaine. Et pourtant… Elles étaient enivrantes. Elles étaient capable de m’offrir la victoire. D’une seule attaque, je déversais l’énergie obscure qui coulait en moi. Une seule projection d’énergie noire, que Braig ne pu éviter. Perdant son œil, aussitôt consumé par les ténèbres…
    Et je réalisais à présent ce qui venait de se passer.
    J’avais été contrôlé par les ténèbres.

    « Nous devons d’abord faire le tour des mondes pour détruire l’ombre accablante qui menace l’équilibre des mondes, Vanitas.
    Maître Terra… »
    Ces simples mots que j’avais tant attendus eurent raison de moi. J’en venais même à oublier que je venais d’être contrôlé par les ténèbres, et je devenais sans m’en rendre compte le disciple de Xehanort.

    Découvrant un nouveau monde, une nouvelle rencontre s’offrit à moi. Un être du nom d’Hadès, le Dieu des Enfers… J’avais déjà rencontré plusieurs personnes similaires. Au cœur obscurcit par les ténèbres. Maléfique, la Reine du miroir magique. Braig. Néanmoins, il fut le premier à me proposer d’apprendre comment contrôler les ténèbres…
    J’acceptais sa requête, et m’inscrivais à un tournoi organisé sur les lieux pour suivre son enseignement. Pour bien vite découvrir qu’il n’avait pour seul but, de me faire sombrer dans les ténèbres à mon tour.
    Sans doute me montrais-je trop crédule lorsqu’il s’agissait des ténèbres de mon cœur…

    « Les gens deviennent mal à l’aise face à quelque chose ou quelqu’un plus puissant qu’eux.
    Je suis sûr que tu comprends. »
    C’est sans doute à cause de la puissance des ténèbres dans mon cœur, que Maître Eraqus craignait de me laisser accomplir ma mission seul.
    Mais dans cet étrange monde au fin fond de l’espace que je visitais, j’appris une autre chose. Les liens du cœur sont plus forts que tout cela.
    Dans ce cas, pourquoi Maître Eraqus n’a-t-il pas cru en moi ?
    Mais pour la première fois depuis que j’avais quitté mon monde, j’oubliais mes objectifs. Eraqus. Ma mission, mon pouvoir. Et je réalisais que mon cœur, lui n’aspirait pas à ça, mais bien plus à mes amis.

    « Je veux quitter ce monde pour devenir plus fort. »
    Cet enfant… Riku, c’est ça ?
    Il est promis au destin de maître de la Keyblade. La Clef l’a acceptée, acceptant de rester sagement entre ses mains encore frêles.
    Vouloir devenir fort pour protéger ses amis… Aurais-je oublié pourquoi je souhaitais devenir fort, devenir un maître, moi aussi ? Protéger les choses qui nous sont chères…
    Ai-je encore quelque chose à protéger ?

    « Maître Terra, venez à mes côtés. »
    Un sentiment étrange hantait mon esprit. La sensation que quelque chose allait arriver à Ven…
    Confirmant mes inquiétudes, Maître Xehanort m’appela à lui, m’avouant que Ven venait de découvrir sa vraie nature, ayant rejoins Eraqus, notre Maître, pour avoir des réponses…
    Maître Xehanort me confia alors la charge de protéger Ven de ce qui pourrait lui arriver, étant lui-même incapable de lui faire face après ce qu’il avait fait…
    Comment ai-je pu croire à un tel tissu de mensonges.

    « Attends ! Terra ! »
    J’arrivais juste à temps, pour voir mon propre Maître – celui qui était comme un père à mes yeux – retourner les armes contre mon ami. J’eus juste le temps de m’élancer, empêchant mon Maître de poser la main sur Ven. Refusant d’obéir à ses ordres, qu’importe qui il était.
    Néanmoins, sa puissance était grande. Et Ventus risquait d’être touché par ses attaques, alors qu’il était la vraie cible du Maître. Ainsi, j’acceptais d’ouvrir mon cœur aux ténèbres, réalisant enfin à quoi devait servir mon pouvoir… Qu’importe sa nature.
    J’ouvrais un passage entre les mondes avant d’y envoyer Ven, engageant enfin le vrai combat contre mon Maître.
    A présent, nous le savions tous les deux. Qu’importe nos sentiments, nous étions condamnés à nous affronter au nom de nos principes. Je devais défendre un ami. Il devait lutter contre les projets de Xehanort. Maître… Si seulement je n’avais pas été si aveugle. Sans doute aurions nous pu nous unir, ensemble, contre Xehanort ?
    Au lieu de cela, nous avons simplement perduré le court de ce qu’il avait déjà planifié…

    « Pardonne moi, Terra.
    C’est moi qui dois être blâmé pour les ténèbres de ton cœur. »
    Vous n’aviez pas à vous blâmer… Maître.
    Finalement, mes ténèbres eurent raison de mon Maître. Ma puissance était réelle, bien qu’indigne d’un Maître de la Keyblade. Je le savais. Et accepter cette puissance était sans doute synonyme de renoncer à mon rêve… Mais qu’importe, si elle m’offrait le courage de protéger mes amis.
    Sans que je ne porte de coup de grâce, Eraqus s’effondra. Tombant contre mon corps, il disparut en une nuée de sphères blêmes, montant vers les cieux d’azurs…
    Alors que je m’affaissais, effondré, une douce chaleur naissait dans mon cœur, en même temps qu’un profond gouffre de souffrances et de regrets.
    Jusqu’à ce qu’il ne se présente à moi. Et avant même qu’il ne prenne la parole, tout commençait à devenir clair, dans mon esprit… Je n’étais pas celui qui avait prit la vie de mon Maître.
    J’avais été manipulé. Je n’avais été que son pion, et j’avais été assez aveugle pour ne pas le réaliser… Me laissant à mon désaroi, il entreprit de générer une masse de ténèbres assez importante pour détruire irréversiblement notre monde. Le monde qui avait été le foyer de mon enfance… Alors qu’il disparaissait dans les ténèbres, m’invitant à le rejoindre dans un ultime combat, mon cœur criait vengeance.

    Chevauchant ma Keyblade en abandonnant malgré moi mon monde, je me dirigeais droit vers Xehanort. Droit vers mes amis.
    Droit vers le cimetière où avait eut lieu des années plus tôt, la guerre entre lumière et ténèbres.
    La guerre des Keyblades.

    « Si tu tombes dans les ténèbres, tu n’auras été que le jouet de Xehanort encore une fois. »

    Aqua, Ven et moi nous retrouvions tout trois en ces lieux. Mais malgré les paroles d’Aqua, les ténèbres étaient ma seule issues, si je voulais avoir le pouvoir de vaincre Xehanort.
    Si elles m’offraient le pouvoir de les protéger, alors je voulais bien sombrer dans les ténèbres.

    « Je ne te pardonnerais jamais, Xehanort ! »
    Le combat commença aussi brutalement que ce à quoi l’on pouvait s’attendre.
    Vanitas était habile, Xehanort était puissant. Qu’importe notre amitié et nos tentatives de nous défendre les uns les autres, la puissance de nos adversaires n’était pas négligeable.
    Je décidais d’attaquer de front nos adversaires, alors que Ven et Aqua se remettaient brièvement de la première phase de notre affrontement. Néanmoins, je ne pouvais vaincre Vanitas et Xehanort simultanément. Ils le savaient, et Xehanort envoya Vanitas s’en prendre à mes amis, mettant en marche la dernière phase de son plan…
    Et alors que le pardon n’était plus de mesure, la haine envahissait mon cœur.
    Les ténèbres prenaient le pas sur ma personne.

    « Oui, c’est ça… Plus ! Plus !
    Utilise ta haine pour noyer ton cœur dans les ténèbres ! »

    Encore une fois, je n’étais que le pion de ses sombres desseins.
    Grâce aux ténèbres, j’arrivais à vaincre Xehanort. Mais alors qu’il posait genou à terre, la X-blade venait d’être créée. Ven…
    Je n’eus cependant pas le temps de songer à mon ami. Profitant du fait que j’ai sombré dans les ténèbres, Xehanort arracha son propre cœur de son corps, sans que je ne puisse l’en empêcher.
    Et inexorablement, son cœur vint prendre place dans mon corps.
    Ma conscience semblait peu à peu s’éteindre, s’estompant sous l’obscurité qui venait d’investir mon être… Mais alors que tout semblait finit, une dernière lumière vint renverser le court de la bataille.

    « Même si tu as disparu, tu continues de vouloir me défier ? »

    Liés à mon armure, mes sentiments et mes souvenirs se séparaient de mon cœur et de mon corps, acceptant de se muer en une conscience n’ayant que l’unique obsession de terrasser Xehanort.
    Malgré un corps plus jeune et ténébreux, la puissance de Xehanort ne suffit pas à surmonter la volonté de mes sentiments enfermés dans l’armure.
    Et alors que mon ennemi s’écroulait au sol, vaincu, la X-blade venait d’être brisée.
    Un éclat de lumière en résultat, emportant chacun des protagonistes de cette sombre histoire loin, au travers des mondes…
    Tous, sauf l’armure contenant encore mes souvenirs et mes sentiments. Fractionnant une première fois mon être en deux parties distinctes…

    « Aqua, Ven…
    Un jour je vais certainement… »

    . . .


    « Non. Tu es Terra ! »
    Aqua…
    Combien de temps s’était-il écoulé ?
    Je m’éveillais peu à peu, la lumière de mon cœur ravivée par la voix de mon amie.
    Face à moi, Xehanort. A présent, nous étions deux dans ce même corps. Dans mon corps. Mais il avait beau être plus puissant, je savais qu’à présent, il ne pouvait prendre plus que mon corps.
    Car j’avais avec moi un cœur de lumière. Le cœur de mon Maître, Eraqus.
    Usant de ma lumière dans une dernière tentative, je reprenais le contrôle de mon corps, brandissant la Keyblade de Xehanort. La retournant contre mon propre cœur, je tentais d’arracher ce cœur intrus, qui n’avait pas sa place en mon être.
    Le cœur qui fut finalement arraché, fut celui d’Eraqus.

    « Terra ! »

    Privé de lumière, je savais que ma dernière chance de vaincre Xehanort avait été emportée.
    Sombrant dans l’inconscience, il ne restait plus qu’une maigre chance de triompher, alors que mon corps tombait dans les plus noirs abymes des ténèbres…
    Sombrer dans l’obscurité, jusqu’à y condamner Xehanort lui-même.
    Aqua… Tu n’aurais pas du me sauver ce jour là. Si tu m’avais laissé disparaître, rien de tout cela ne serait arrivé…

    « Quel est ton nom ? Tu peux parler ? »
    Lorsque moi aussi, je reprenais conscience, Xehanort dominait déjà mon corps. Sans Eraqus, j’étais impuissant face à ses ténèbres écrasantes. C’est ainsi qu’il rencontra un homme, du nom d’Ansem. Un sage, accompagné de quelques disciples. Braig était parmi eux.
    Devenant à son tour un des disciples du sage, Xehanort décida donc de se porter volontaire pour les recherches de son nouveau maître, au sujet des ténèbres. Une grande partie de ses recherches eut lieu dans l’ombre, et bientôt, ses connaissances sur les Sans Cœur furent complètes.
    Se faisant alors passer pour Ansem, Xehanort entraîna les apprentis du sage à le suivre au travers de la porte des ténèbres…

    La porte qui sépara mon cœur de mon corps, divisant une nouvelle fois mon essence.
    Un Sans Cœur se faisant passer pour Ansem fut créé, partant à la recherche des 7 princesses de cœur, comme avait commencé à le faire Xehanort.
    Pendant ce temps, une autre entité apparue à son tour. Celui qui conserva mon corps : Xemnas. Le Simili de Xehanort. Pour sa part, ses projets se basèrent sur le Kingdom Hearts, à un point où les recherches d’Ansem convergèrent elles aussi. Seuls leurs objectifs finaux divergeaient.
    Et, à ce même Kingdom Hearts, mon cœur séparé de mon corps allait bientôt s’ajouter, plongeant dans un long sommeil, enfin libéré de l’emprise de Xehanort…

    Mais personne n’aurait pu prédire qu’un jour, mon cœur et mon corps serait libéré.

    Combien d’années s’étaient écoulé, depuis que j’avais sombré dans l’inconscience ?
    Je n’en savais rien, et même mes souvenirs me semblaient troubles, à présent. Eloigné trop longtemps de mon armure, mon essence se ternissait peu à peu… Etais-je condamné à l’oublie, si je ne retrouvais pas mon corps ?
    Mais mon sommeil trouva fin, alors qu’un homme réussi à s’opposer au Kingdom Hearts, détruisant se dernier dans un ultime sacrifice… Ansem le sage…
    Ainsi, un Maître devait savoir se sacrifier pour réparer les erreurs de ses disciples ?
    Alors qu’un combat opposait Xemnas à d’autres porteurs de la Keyblade – dans lesquels il me semblait reconnaître l’apprentit de Yen Sid – je ne pouvais m’empêche de repenser à Eraqus…

    Perdu dans les vagues mémoires de mon cœur envers mon Maître, je ne réalisais pas tout de suite que Xemnas venait de tomber. Lors du coup qui le terassa, une nuée de sphères blanchâtres s’échappa de son corps, rompant enfin le lien qui reliait mon corps et celui du Simili.
    Et, suivant ce corps qui m’appelait à lui, je rejoignais bientôt Keyblades’ Graveyard…
    Là où tout s’était terminé.
    Là où tout allait recommencer…


    Peu à peu, l’armure s’illumina, bientôt engloutie d’un halo lumineux.
    S’estompant peu à peu dans les cieux clairs du Cimetière, l’éclat de lumière ne laissa derrière que le corps d’un jeune homme immobile, enveloppé pendant quelques instants encore d’une fine aura ambrée. Il demeurait impassible, comme enveloppé d’un lourd sommeil l’éloignant de la réalité de l’instant présent. La caresse vive d’une brise glacée vint caresser sa joue, mordant avidement sa peau qui semblait avoir oublié ce plaisant contact.
    Et alors qu’au milieu de ses souvenirs sa conscience s’éveillait, ses grands yeux azurés s’ouvrirent lentement. Ses lèvres s’animèrent, d’abord incapable d’émettre le moindre son. Puis, se crispant quelques instants, il parvint néanmoins à articuler un mot. Un seul nom qui, une fois sortit de ses lèvres, sembla soulager tout son être d’un poids bien trop lourd à porter. Un nom qu’il pouvait enfin chasser de son corps, tel un poids l’ayant écrasé pendant de bien longues années.


    - Xehanort...

    Tirant son arme profondément logée dans la terre, il se releva lentement, quittant enfin sa longue léthargie. Ses pensés s’entrechoquaient, ne laissant que ce même nom ressortir de ce chaos d’idées qui lui semblaient encore bien trop loin, pour qu’il ne puisse en prendre pleinement conscience.
    D’un pas lourd, le jeune homme s’avança – chancelant – au sommet de cette haute colonne de terre. De là haut, les multitudes de Keyblades attendant patiemment le retour d’un être digne de les brandir s’étendaient sous son regard vide, encore incapable de comprendre la vraie nature de son réveil. Levant sa propre arme, il en observa la surface étincelante. Ni le temps, ni le sable aride de cette terre désertique n’avaient altéré la lame au fil des années…


    Il était en vie.


    Cette pensée lui vint aussi subitement que ses yeux s’écarquillèrent, laissant pendant une fraction de seconde place à un regard ambré, s’estompant bien vite dans un bleu céruléen. Ses pupilles vibraient d’un nouvel éclat de vie, alors que cette idée s’était présentée à son esprit comme une évidence. Une réalité flagrante, à propos de laquelle il n’avait à son grand regret pas le moindre doute.
    Il était vivant, tapis dans les ténèbres. Et l’apogée de son plan ne faisait qu’approcher un peu plus au fil des jours.


    - Aqua… Ven…

    Ses muscles se nouèrent, et son bras se tendit. Sa Keyblade luisait déjà d’un halo pâle, avant de disparaître, laissant place à une forme bien plus imposante semblable à un vaisseau.
    Son poing vint heurter son épaulière, alors qu’un éclat de lumière similaire enveloppa le jeune homme qui s’élançait déjà dans les airs, atterrissant avec souplesse sur la selle de cet engin capable de le conduire de monde en monde.


    - Cette fois-ci, je vous protégerais.

    Se penchant sur l’engin, celui-ci prit aussitôt de la vitesse, s’éloignant de ce monde de terre et de désolation. Il ne savait pas où aller. Mais il devait partir.

    « Car malgré les années, ma tâche n’avait pas changée.
    Le retrouver et le vaincre…
    Xehanort. »

Revenir en haut Aller en bas
Master Aqua
    «Just Get Out Off My Way » Administratrice Principale

«Just Get Out Off My Way » Administratrice Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1749
Age : 25
Relation : : Eux, leurs noms .. C'est quoi ?
Ennemis : : A vrai dire, je ne sais plus.
Arme : : Haine & Colère.
Personage :

••• LOADING •••
## Topics En Cours :

1::. Click
♥ Flux : 1490
Date d'inscription : 20/05/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: Milliardaire

MessageSujet: Re: Terra ~ Keyblade Master { Spoilers }   Lun 14 Juin - 21:50

Bonsoir,

Bienvenue parmis nous & merci d'avoir choisi KH RPG pour interpréter ton personnage,
Je te remercie grandement d'avoir indiquer Spoiler car tout comme moi tu sait très bien
que certaines personnes désire conserver le suspense et la surprise concernant le prochain
opus sur psp. Alors cette fiche est bien plus que convenable elle est parfaite,les critères
sont remplis et tu te plonges très bien dans le personnage, je n'ai rien d'autre à ajouter.

Je te valide, n'oublie pas de remplir ton profil et ta fiche personnage Wink ...
A très bientôt sur KH rpg

[Fiche Validé]

Aqua, Admin' Principale

___________________


Sign' © TerBBS
Revenir en haut Aller en bas
http://Aqua-The-best.forumpro.débile.
 
Terra ~ Keyblade Master { Spoilers }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horus Heresy] Master of the First / The Long Night de Gav Thorpe et Aaron Dembski Bowden - Audiodrama
» european master ?
» JLC Master Perpetual Calendar Skeleton.
» Etude de photographie, devenir pro: CESS, Bachelier, Master ?
» [Robo Master] Utiliser des chutes avec Crafty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG- Renaissance :: Au commencement :: { Présentation des membres } :: { Présentations Validées } :: Maîtres de la Keyblade-
Sauter vers: