AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Viens me rejoindre dans ce rêve

Aller en bas 
AuteurMessage
Renelius Valerio Dragomir
La Grande Designeuse Vampirique
La Grande Designeuse Vampirique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 397
Age : 27
Relation : Lucius et Dana, ses dévoués serviteurs vampires
Ennemis : ...
♥ Flux : 355
Date d'inscription : 12/09/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Viens me rejoindre dans ce rêve   Mar 8 Juin - 23:42

Un passage des ténèbres s’ouvrit au fin fond de la forêt. Trois silhouettes noires en sortir. Les environ était sombre, la lumière ne passaient que très peu à travers les branches. Les trois créatures de la nuit purent retirer leur capuchon, l’ayant mis car ils étaient précédemment dans un endroit ensoleillé. Ils ne craignaient pas le soleil, mais ils ne l’appréciaient pas non plus. Alors ils évitaient son contact le plus possible. Mais bon, ici, il n’y en avait pas donc ils étaient tranquilles.
D’immenses arbres les entouraient. Dana, plus énervée que jamais, se mit à y grimper, voulant voir ce que ça donner de plus haut. Lucius, lui, était partit inspecter les environs. Renelius se retrouva seul. Il soupira. Ces voyages étaient plutôt plaisants. Cela lui changeait de ses habitudes. Mais sa patience était à bout. Un visage le hantait. Il voulait la voir. Mais impossible de la trouver. Et s’il ne la voyait pas vite, la colère allait prendre le contrôle et il devrait se défouler sur quelques choses. Dans ces moments là, il y avait toujours des morts. Et étant donné qu’il voulait rester discret pour l’instant, il fallait qu’il se contrôle. Mais comment voir la jeune princesse sans l’avoir trouvé.
Soudain, une idée lui vint. Il n’avait pas besoin de la trouver pour la voir et lui parler. Ses rêves pouvaient le lui permettre, aider par ses dons de télépathies. Un sourire satisfait apparut sur son visage. Il s’assit donc contre un arbre et ferma les yeux, se concentrant. Très vite, il entra dans le royaume des sondes.
Tout était noir d’abord. Normal, il s’agissait d’un rêve qu’il avait provoqué. Il pouvait donc contrôler l’environnement. Il n’eut pas à réfléchir à ce qu’il voulait.il se retrouva dans la salle de balle où par deux fois, il avait rencontré quelqu’un qui avait pu faire battre son cœur. Il sortit de la pièce pour voir que le reste du château et l’extérieur étaient aussi apparu. Parfait. Il ne restait plus qu’à peupler cet endroit. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que ceux qui vivait autrefois dans cet endroit apparaisse. Content de lui, le vampire se dirigea vers la fontaine et grimpa dans une branche couvert par les ombres d’autres, là même où il avait observé la jeune fille le soir de ses seize ans. Prés de la fontaine, il fit apparaître quelqu’un qu’il savait qu’elle mourrait d’envie de voir : sa grand-mère. Tout était parfait. Pendant qu’elle serait occupée à parler avec le vieille femme, Renelius allait renforcer son songe pour qu’elle en puisse pas partir, sauf si il l’autorisait. Maintenant que tout était prés, il ferma les yeux, se concentra et murmura un nom, qui résonna comme si il se trouvait dans une pièce vide.


-Fiona...

Il l’avait appelé. Maintenant, où qu’elle se trouve, quelque soit la dimension où elle était ou si elle était protéger par quelqu’un, elle allait s’endormir et le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
http://wh-empire.forumactif.com/
Stella Nox Fleuret
Silly Queen Disco...♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 26
Relation : La Faucheuse • Noctis Lucis Caelum.
Ennemis : L'humanité • Noctis Lucis Caelum
Arme : I don't want to hurt youu .. I Just want to fuck youu
♥ Flux : 135
Date d'inscription : 02/03/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   Mer 9 Juin - 0:23



    Les rêves sont les plus belles promesses du monde, ils sont calmes et paisibles mais dangereux à la fois. Il ne faut pas s'attacher à ses songes qui ne sont que des mirages pour la race humaine. Il m'était souvent arrivé dans ma jeunesse de rêver, les plus beaux rêves, ceux des princesses avec de belles licornes blanches et des sourires sur tout les visages, le genre de choses qui fesaient rêver n'importe quelles petites filles de mon âge, seulement, mon rêve sombrait toujours dans de profonds cauchemars. En un rien de temps, un cri perçant se fesait entendre avant que mes images soient jonchées de sang et que mes yeux s'écarquillaient. Devant moi, avait pris place l'horreur et le désarroi , les légendes et les mythes qui font froid dans le dos à n'importe quel personne. Ceux d'une race à la beauté toute particulière, aux cros aiguisés et à l'envie dévastatrice, les vampires ou buveurs de sang. Autour de moi, les personnes qui m'étaient chères se retrouvent toutes au sol, agonisantes et souffrantes, les yeux grand ouverts, l'âme ayant quitter leurs corps, et moi , pauvre gamine insouciante je pleure, je tremble , ne sachant que faire... Voila longtemps que je n'avait pas rêver, la douce bénédiction de quitter le réelle pour l'iréel était beaucoup trop tentante mais effrayante à la fois car à chaque repos je craignait de devoir revoir Ren de nouveau...

    Ce château était similaire au mien, éclairait par des lumières aussi chaleureuses que lumineuses , d'un atmosphère calme et paisible j'avait décidé de me nicher dans un coin de ce monde afin d'y trouver le repos mais aussi l'asile. Fumiko ma fervente servante était resté à mes côtés, elle ne me quittait plus du regard et refusait que Ren ne mette une nouvelle fois la main sur ma petite personne, de toute manière je refusait moi même qu'il me touche, je craignait de devoir me faire mordre ou autre par ce vampire au désir dangereux. La vie était-elle un jeu pour lui, mais pour ma part, elle était réelle et effrayante, je n'en pouvait plus, qu'en bien même il était venu m'enlever de mon monde et de ma vie, autant je refusait de demeurer à ses côtés. Il m'avait longtemps appelé Yuki, c'est cette femme, mon ancêtre, celle que je ne suit pas et pourtant curieuse de savoir le passé mystérieux des jeunes amants je m'était souvent lançé dans de profondes réflexions à la recherche de la vérité sauf que cette fois, mon esprit était vide, stoïque. Vêtue d'un long manteau de soie blanche dissimulant mon apparence et d'une capuche masquant mon visage je m'était arrêter sur les marches du palais suivie de près par mon amie qui portait le même accoutrement. Quand tout d'un coup, un horrible cris perçant vint résonner dans mes tympans fragiles, je grimaçait et apporta ma main jusqu'à mes oreilles. Inquiète , Fumiko' se précipita à mon aide et ce fût après quelques secondes de surdité sonore que je ferma les yeux et m'écroula inconsciente dans les bras de mon amie.
    Elle avait beau crier après moi que rien, pas même mon corps ne répondait à ses appels... Comme déconnectée du monde réel, je songea, plongeant dans un profond rêve...

    Tout était noir et j'était au centre de cette obscuritée infernale. J'apporta ma main sur ma poitrine est découvrit avec stupeur que mes mains et mes avant bras étaient gantées , d'une soie douce et raffinée d'une couleur blanche. Je baissa la tête et vit alors la robe blanche et bouffante que je portait lors de la cérémonie de mes seize ans. Mes cheveux étaient relevés en hauteur et un diadème était posé sur mes cheveux, un diadème, une couronne aussi brillante que celle de la reine elle même. Ma robe blanche bustier se donnait parfaitement bien, épousant n'importe qu'elles courbes de mon corps, sauf qu'elle me rappelait beaucoup trop ed mauvais souvenir. Comme Cendrillon dans son château , je portait les talons haut identique à ceux de verre de la princesse. Le noir s'effaça soudainement autour de moi se créa un environnement, des festivités , un bal et une musique entrainante avec quelques jacassement de femmes et d'hommes. J'écarquillait d'avantage les yeux, cet environnement, c'était mon château , père et mère n'était pas la mais grand mère l'était elle.

    « baasan' ! .. »

    Je me mit à hurler son prénom sans que celle ci ne m'entende, elle se dirigea à l'extérieur. Tenant ma robe pour ne pas marcher dessus je me mit à courir en sa direction sortant de la salle même du bal. Revoir ma grand mère me fesait le plus grand bien, elle était chère à mes yeux, encore plus importante que ma propre vie, que fesait-elle ici, pourquoi venir à ce moment même dans mes rêves. Arrivée à l'extérieur, elle s'arrêta brusquement devant la fontaine qui depuis des années n'avait jamais était aussi belle, elle fixa l'eau d'un air maussade, faiblard. Les petits bruits de talons interprétaient les mouvements que j'éxécutait en sa direction, je m'approchait d'avantage ,la fixant du regard puis finit par poser ma main délicatement sur son épaule dépassée par les évènements.

    « baasan' ... je croyait ne plus jamais te revoir...»

    Un sourire rassurant se dessina sur mes lèvres, ce rêve... il était beau du moins pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Renelius Valerio Dragomir
La Grande Designeuse Vampirique
La Grande Designeuse Vampirique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 397
Age : 27
Relation : Lucius et Dana, ses dévoués serviteurs vampires
Ennemis : ...
♥ Flux : 355
Date d'inscription : 12/09/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   Mer 9 Juin - 23:41

Elle était là. Oui. Il la sentait. Celle qui voulait tant voir était bien présente dans ce songe. Il allait enfin la voir, lui parler, la toucher. Ce n’était peut-être qu’une illusion, ça lui permettrait d’attendre le temps qu’il faudra pour la retrouver en vrai. Mais avant d’aller lui parler, il fallait s’assurait qu’elle ne pourrait pas le fuir en se réveillant. Renelius ferma les yeux et se concentra. Il sentit les contours du songes se durcirent, prenant l’apparence d’une muraille invisible entre le rêve et la réalité. Elle ne pourrait sortir que s’il l’autorisait. Ce serait tentant de l’enfermé ici à jamais, mais si le corps des vampires pouvait rester une éternité sans bouger, les corps humains finissaient par mourir. Et lorsque l’humain meurt, sa conscience, son âme disparaît. Elle disparaitrait alors du songe, laissant Ren encore plus seul et plus brisé que jamais. Mais il veillerait à ne pas dépasser l’acceptable. De plus, connaissant Dana, dés qu’elle le trouverait endormi lorsqu’elle serait redescendue, elle le réveillerait. Donc, il fallait qu’il utilise le peu de temps qu’il avait pour lui parler.
Alors qu’il rouvrit les yeux, la vieille femme qu’il avait fait apparaître exprès pour attirer sa proie arriva prés de la fontaine, s’arrêtant pour regarder l’eau. J’entendis vite des bruits de talons claquant au sol, ce qui fit battre mon cœur plus vite. Elle apparut dans mon champ de vision. Elle était plus que jamais. Elle portait la même robe que le soir où je l’avais vu pour la première fois et que j’avais décidé de la faire mienne. Une robe d’un blanc immaculé, preuve de sa pureté. Je me mordis la lèvre inférieure, sentant le sang chaud coulé dans ma bouche. J’avais effectué cela pour deux raisons. La première, pour me calmer et éviter de perdre le contrôle de mon rêve. La deuxième, pour vérifier si ce qui se passait dans le monde des songes se produisaient dans la vraie vie. Et c’était le cas car sinon, je n’aurais pas sentit le gout sucré de mon sang, ni ressentit sa chaleur. Si je la mordais maintenant, je pourrais m’abreuver de son sang et la transformer en l’un de mes semblables. Mais je n’en ferais rien. Je m’étais décidé à le faire en vrai, et pas par l’intermédiaire d’une fausse réalité. Pareil pour la faire mienne. Je voulais l’entendre dans le monde réel quand la prendrait, pas avant.
Je redirigeais mon attention vers la scène qui se trouvait en bas. Fiona essayait de faire parler sa grand-mère, qui restait muette. Cette ombre m’avait assez servi. Sous mon ordre muet, elle disparut, ainsi que tous les autres occupants du château. La musique s’arrêta nette, comme le bruit de discutions. Je me laissais tomber de mon perchoir et arriva dans le dos de la princesse, si silencieux qu’elle ne me remarqua pas. Au dernier moment, je la pris par la gorge et l’attirait contre moi. Elle laissa échapper un cri de surprise et ne bougea plus, figée. De ma main libre, je me mis à lui caresser doucement sa joue. Je collais mon visage contre son cou, inhalant fortement sa douce odeur.


-Te voila enfin, ma douce. J’ai fini par te retrouver dans ce rêve.
Revenir en haut Aller en bas
http://wh-empire.forumactif.com/
Stella Nox Fleuret
Silly Queen Disco...♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 26
Relation : La Faucheuse • Noctis Lucis Caelum.
Ennemis : L'humanité • Noctis Lucis Caelum
Arme : I don't want to hurt youu .. I Just want to fuck youu
♥ Flux : 135
Date d'inscription : 02/03/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   Jeu 10 Juin - 17:48

    • Le rêve devient cauchemars , il fallait bien s'en douter. Le sentiment de solitude nous hante et nous poursuit tout au long de notre tristesse et de notre désarroi, voir même notre folie. Nous sommes soumis à la maladresse et aux malheurs, la folie était venue se nicher dans un coin de ma cervelle et rien ni personne n'aurait pût l'empêcher de prendre mon contrôle, elle était devenue comme ce genre de personne qui vous tient à la baguette, un marionnettiste qui fait fonctionner sa poupée dans un grand théâtre, les comédies dramatiques et les conte de fées je les connaissaient comme ma poche même si ceux ci avaient plus l'impression de tourner à l'horreur. Le fantastique est un monde entouré d'étranges créatures vivantes parmis celles ci une seule race me hantait, la pire de toutes , celle qui envoute et qui tue, les vampires. On fantasme, on s'extasie, on crie voir jouit en les voyant car leurs beauté est sans égale, froide et sensuelle charme envoutant qui vous tient captif dans une toile aussi dangereuse que celle d'une pauvre petite araignée, une fois que l'on est sous son emprise, il nous ait difficile d'en échapper. Je n'était pas comme toutes ses filles qui en lisant les plus beaux romans avaient toujours voulus qu'un vampire à l'allure " Sexy" la morde au cou, bien au contraire,moi, à ce genre de chose, je m'enfuyais... Et ceux depuis que j'avait connu Renelius Valerio Dragomir. Il avait était le pire ennemi de toute ma famille, il était craint et de nombreuses rumeurs courraient à son sujet, il serait un prince déchu ayant tout perdu y compris son amour, Rosalia, ma chère et tendre ancêtre. Ce qui était sûr c'est que le passé de mon royaume et de ma famille n'avait rien d'un passé somptueux et chaleureux comme les petites princesses de films pour enfants, le mien était sombre, froid et noyé dans le mensonge. La seule et l'unique personne qui fût capable de me sortir , de me faire oublier un peu le passé fût cette dame ridée et attristée par les événements qui malgré tout gardait un magnifique sourire en me voyant grandir. La seule et unique, ma grand mère bien aimée.C'était un peu la branche en qui je me tenait fermement pour ne pas m'écrouler de cet arbre généalogique monstrueux. Sauf que cette fois, je lachait prise...

    Cette main que j'avait posée sur son épaule passa à travers même de son corps, comme une illusion ou le simple fruit de mon imagination, je m'était attendue à la serrer de nouveau dans mes bras, même en rêve sauf que devant mes yeux, elle disparaissait de nouveau. Je reculait en arrière en posant ma main sur ma bouche, les yeux écarquillaient comme choquée. Au alentour la musique s'était arrêter et petit à petit comme un château de carte que l'on s'amuse à faire tomber, chaque personnes de mon rêve s'écroulait tout comme elle. Seul le silence était perceptible et moi, je reculait de nouveau pour espérer qu'il ne se transforme pas en cauchemars. Sauf qu'à ce moment même je sentit comme une main masculine ferme et froide à la fois qui m'entourait la gorge, je poussa un petit cri de panique, peur de mourir sous cette main brutale, déjà à l'extérieur de ce rêve maudit mon corps inerte qui était serrer contre la pauvre Fumiko tremblait et mon visage grimaçait. De retour dans le rêve ou je fut saisit, on me recula en arrière et je sentit une matière dur contre mon petit dos fragile, un torse masculin bien vivant, je regrettait ce rêve et m'attendait au pire. Prise de panique, je me mit à trembler et fermer les yeux, apeurée comme une pauvre chaton sans défense je n'eut pas même le réflexe de me débattre tellement la peur était venue m'habiter et si je fesait un moindre geste, devrait-je craindre la mort? ... Mes yeux clos finirent par s'ouvrir en sentant la deuxième main froide de l'individu sur ma joue qu'il caressait presque avec "Douceur", tandis que je sentait son souffle glaciale sur mon pauvre cou.

    -Te voila enfin, ma douce. J’ai fini par te retrouver dans ce rêve.

    Je me mit d'avantage à paniquer notamment à l'intonation de cette voix qui m'était des plus familière. Renelius Valerio Dragomir...C'était lui et je le reconnaissait parmis milles.J'en était venue au point même que je rêvait de lui à l'exception que ces rêves n'étaient en réalités que de sombres cauchemars, j'espérais qu'il ne me fasse rien, je ne voulait pas qu'il me morde, je ne voulait pas devenir l'un des siens, je redoutait surtout le fait que si je venait à être mordue, je devrait lui appartenir à tout jamais et ça j'en avait peur.Je voulut faire un pas en avant, ma tête le voulait mais mon corps n'exécutait pas le moindre geste, j'était figée sur place et j'espérai simplement que je finirait par me réveiller. Mon corps fût parsemé de frissons...

    « Laisse ... moi... »

    Prononçait-je d'une voix faiblarde et apeurée.
Revenir en haut Aller en bas
Renelius Valerio Dragomir
La Grande Designeuse Vampirique
La Grande Designeuse Vampirique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 397
Age : 27
Relation : Lucius et Dana, ses dévoués serviteurs vampires
Ennemis : ...
♥ Flux : 355
Date d'inscription : 12/09/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   Jeu 10 Juin - 21:49

[je change de mode de narration, c'est plus facile]

Je sentais la peur qui l’envahissait. Je la sentais contre moi se figer, trembler, incapable du moindre mouvement. Tout couleur avait quitté sa peau. Son rythme cardiaque s’accélérait, battant plus fort que jamais, me donnant encore plus soif d’elle que normalement. Tout d’elle me donnait envie. Ce son doux qui résonnait à mes oreilles, son corps frêle, si fragile entre mes doigts, sa voix, presque suppliante, qui me demandait de la lâcher. Je me mis moi aussi à trembler, mais de désir. Je la voulais tellement. Si seulement j’avais pu la prendre avant qu’elle ne s’enfuit. Elle n’aurait ainsi jamais pu partir. Mais ça allait changer quand je la trouverais, dans la réalité. Je ferrais en sorte qu’elle ne puisse pas s’enfuir, qu’elle reste avec moi, qu’elle ne puisse pas vivre sans moi. Je ferais qu’elle ne puisse jamais m’oublier, où qu’elle aille, avec qui qu’elle soit. Elle penserait toujours à moi et son corps ne pourrait pas m’oublier.
Lâchant son coup, je fis descendre mes deux mains jusqu’à son ventre pour la serrer contre moi. Mon désir prenait le contrôle de mon corps. Je n’écoutais plus ma conscience, qui me disait d’attendre d’être dans le réel. Non, je ne pouvais plus attendre. Je la voulais, ici, maintenant, je la voulais. Mes yeux s’embrasèrent. Mes crocs sortirent. Doucement, je léchais son doux cou qui se faisait temps désiré. Derrière cette peau blanche et froide se cachaient quelques choses de rouge et de chaud que je voulais temps. Doucement, j’appuyais mes dents contre sa peau. Elle poussa un hoquet de surprise et de peur et commença à se débattre entre mes mains, comme si la terreur la libérer de son immobilité. Mais elle ne pouvait pas m’échapper. Je serrais un peu plus, la bloquant complètement contre moi. Je poussais un gémissement d’envie et pressais un peu plus contre sa peau. Mais juste avant que mes crocs ne la percent. Une voix résonna en moi. Une voix qui disait « non, pas maintenant ». Ma conscience reprenait enfin ses droits. Je la lâchais donc. Elle s’éloigna de moi aussi vite que possible et me regarda avec effroi. Je rangeais doucement mes crocs et mes yeux s’éteignirent. J’avais repris le contrôle. Juste à temps. Un sourire mauvais apparut sur mon visage.


-Tu es si fragile. J’ai failli t’avoir sans que tu ne puisses rien faire. Et tu crois pouvoir m’échapper ?

Je laissais échapper de mes lèvres un faible rire moqueur et m’approchais d’elle.

-Sache qu’ici, nous sommes dans le rêve que j’ai façonné. Je t’y ai attiré et tu ne pourras repartir que lorsque je le voudrais. Même si nous dormons tout les deux, ce qui nous arrive ici atteint nos corps. Si je te mordais maintenant et que je faisais l’échange de nos sangs pendant que serait dans mes bras, tu te transformerais en vampire. Mais ne t’inquiète pas, j’ai prévu de faire cela lorsque je t’aurais retrouvée dans la réalité, pas avant. Et pareil pour…autre chose…

Mon regard se chargea d’envie à nouveaux. Mais pas d’envie de son sang, mais d’envie de son corps. Elle était si belle. Je la convoitais depuis le jour où j’avais posé les yeux sur elle. Je continuais à m’approcher d’elle. Si je m’étais promis de ne pas me nourrir d’elle ou de la prendre, je n’avais pas dit que je ne pouvais pas faire autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://wh-empire.forumactif.com/
Stella Nox Fleuret
Silly Queen Disco...♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 26
Relation : La Faucheuse • Noctis Lucis Caelum.
Ennemis : L'humanité • Noctis Lucis Caelum
Arme : I don't want to hurt youu .. I Just want to fuck youu
♥ Flux : 135
Date d'inscription : 02/03/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   Ven 11 Juin - 0:17

    • Qu'est-ce que cela pouvait-il être, de la peur? Encore une fois et toujours la même chose, non cette fois c'était un tout autre sentiment qui était venu me submerger, je ne pouvait l'expliquer, c'était à la fois effrayant et excitant. Une boule au ventre, comme un noeud que l'on s'amusait à serrer bien fort pour empêcher tout échappatoire, je n'était qu'une proie en plus dans cette destinée maudite. La destinée est la que pour faire souffrir, la vilaine de nouveau mes sentiments se partageaient entre la jouissance extrême et les cris perçant d'une gamine prête à mourir, les yeux grands écarquillaient j'observait la faucheuse face à moi, elle me souriait et posséder cette force dont je ne pouvait rien contre, j'était complétement soumise à cette vie, à cette fatalité et rien ni personne ne pouvait changer cela, pas même moi. Les différents individus me font rire lorsqu'ils disent fièrement " Tu est la seule maîtresse de ton destin" , complétement faux ! C'est le destin qui est mon unique maître, je me doit de lui obéir pour le pire comme pour le meilleur encore pire que de se marier avec Renelius Valerio Dragomir, il fallait avant toute chose que je mari avec la mort. Je n'était pas prête que cela soit dans la réalité comme dans mes songes, il fallait que je réagisse, je ne pouvait être comme ça quelques voix au plus profond de mon être me fit appel il s'agissait de Fumiko' malheureusement même si quelques échos me parvenait au fin fond de ma tête, je ne pouvait l'atteindre, j'était prisonnière de Ren est de ce qui était devenu "SON" rêve. Un liquide cristallin vint se nicher au coin de mes yeux tandis que sa main puissante et masculine glissa d'une lenteur extrême pour venir se placer directement sur mon estomac nouer qu'il comprima doucement. En un rien de temps mon corps lui même, tout entier était coller contre celui de Ren, sentant ce contact, je poussait un gémissement limite de plaisir et lle noeud de mon estomact se noua d'avantage, j'hésitait entre l'envie de vomir ou justement de rester contre lui et de le laisser faire ce qu'il désirait de moi, comme précédemment cette situation était dangereuse comme excitante, je fermait les yeux,frissonnante de partout , je tenta tout de même de me débattre juste quelques temps mais fût vite rattrapée par Ren ou par mon envie elle même qui sait. En sentant la langue de Ren parcourir mon coup je me mordit la lèvre inférieur, tandis que je sentait par la suite ses crocs aiguisés qui n'avait surement qu'une seule envie, transpercer ma chair. Dans cette histoire je n'était qu'un morceau de viande, quand l'amour sexuelle se transforme en boucherie humaine. Appeuré, j'écarquillait les yeux de nouveau, non par pitié je ne voulait pas... Je ne voulait pas qu'il me morde... je poussa un cri en tout en entendant un gémissement de plaisir sortir de la bouche de Ren, il n'allait pas tarder à faire son geste et moi intérieurement je priait pour qu'une lumière vienne à ma rescousse,ou encore que je me réveille de ce mauvais songe...Puis.. plus rien..

    Petit à petit l'étreinte se desserra, je fut libre de mes moindres mouvement et j'en profitait d'un automatisme hallucinant pour m'enfuir un peu plus loin que lui. Je reculait tout en gardant ma main sur mon cou... Le monstre.

    -Tu es si fragile. J’ai failli t’avoir sans que tu ne puisses rien faire. Et tu crois pouvoir m’échapper ?

    Encore une fois , il marqué un point et un sacré. Face à mon envie de lui même, sa puissance je n'était rien de plus qu'un insecte à éliminer, je reculait en sentant qu'à son tour il avançait, toujours en me tenant le cou, les yeux grands ouverts, frissonnante de partout, j'avais peur et je ne craignait de vivre éternellement ce cauchemars.Il riait le démon, il me riait limite au nez... J'était sa proie que je le voulait ou non.

    -Sache qu’ici, nous sommes dans le rêve que j’ai façonné. Je t’y ai attiré et tu ne pourras repartir que lorsque je le voudrais. Même si nous dormons tout les deux, ce qui nous arrive ici atteint nos corps. Si je te mordais maintenant et que je faisais l’échange de nos sangs pendant que serait dans mes bras, tu te transformerais en vampire. Mais ne t’inquiète pas, j’ai prévu de faire cela lorsque je t’aurais retrouvée dans la réalité, pas avant. Et pareil pour…autre chose…

    Je ne sais pas si je dois le prendre bien ou mal... Le côté positif des choses c'est que Renelius n'allait pas me mordre, le côté négatif c'est que j'était non plus dans mon rêve mais dans le sien et que comme à son habitude il en était le maître, l'autre côté qui valsait du positif au négatif était le fait qu'il y avait un " Autre chose" que j'ignorait totalement. Mon attitude changea de suite en voyant le sourire et le regard convoité du beau vampire, je fronça un peu les sourcils et posa ma main sur ma poitrine, ma voix tremblante changea en un ton sérieux et curieux, pourquoi devrait-je craindre le pire.

    « De quoi tu parle...»
Revenir en haut Aller en bas
Renelius Valerio Dragomir
La Grande Designeuse Vampirique
La Grande Designeuse Vampirique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 397
Age : 27
Relation : Lucius et Dana, ses dévoués serviteurs vampires
Ennemis : ...
♥ Flux : 355
Date d'inscription : 12/09/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   Lun 14 Juin - 19:39

Tout son corps ne montrait qu’une seule et unique chose : la peur. Et je m’en délectais. Depuis cette horrible époque dont je ne voulais plus me rappeler, j’avais commencé, sans m’en rendre compte au début, à me comporter comme les vampires des légendes humaines. Des êtres assoiffés de sang, qui n’attaquer que les jeunes femmes et qui aimaient inspirer la peur au autre. Lorsque mon père m’avait raconté leurs légendes, il m’avait dit que c’est ainsi que nous finissions lorsque la folie nous prenait. Étais-je devenu fou. Oui, je pense. Fou de douleur, fou de solitude. Pourrais-je redevenir comme je l’étais autrefois ? Non car nous ne pouvons pas récupérer ce que nous avons perdu. Il fallait faire avec. Le temps efface tout, à la longue. Même nous, Immortels, il y a forcement un jour où il nous rattrapera, venant chercher son dut. Et personne ne pouvait l’arrêter. N’y avait-il pas une devinette qui disait que même les dieux se fatiguaient à l’arrêter ? Elle avait raison. Le temps était le maître de tout existence et ceux qui cherchaient à le défier était encore plus fou que moi. Moi, je ne cherchais pas à regagner ce qui était perdu. Je cherchais juste à avoir quelque chose d’autre et créait un nouveau bonheur. Mais je ne faisais qu’inspirer la crainte à la personne que je voulais. Et j’aimais cela. C’était plus fort que moi. Quelqu’un de normal aurait voulu que la maîtresse de son cœur l’aime en retour et qu’elle ne soit pas effrayée. Mais je n’étais pas normal. Je ne l’avais jamais été, de toute façon.
Dans sa crainte, elle souleva une question intéressante. Que voulais-je dire par « Autre chose » ? Dans ma tête, une idée germa. Un sourire moqueur se dessina sur mes lèvres et je laissais échapper un son d’interrogation, comme si je réfléchissais. Mais en même temps, je dévorais ma belle des yeux, cherchant une partie que je pouvais prendre sans perdre le contrôle. Je pensais d’abords à son visage et son cou, mais me rappeler en un instant que j’avais failli la mordre plutôt, alors que je m’étais promis de ne pas le faire avant de l’avoir vraiment trouvé. Alors je choisis de me restreindre au visage. J’avais largement de qui faire avec. Surtout que l’une des parties les plus intéressante s’y trouver.
Glissant sur le sol, je m’approchais d’elle à toute vitesse et l’emporta jusqu’au mur le plus proche pour l’y plaquer. Hors de question de la laisser filer. Je fis glisser ma main sur son cou pour attraper son menton et le relever de sorte qu’elle ne regarde que mes yeux.


-Tu veux peut-être que je te montre quand je parle d’autre chose ?

Souriant de plus belle, je lui laissais quelques instants pour qu’elle puisse imaginer ce qui allait suivre. Puis je plaquais mes lèvres sur les siennes. Je me mis à l’embrasser avec fougue. Je me contentais d’abords de l’extérieur. Mon souffle s’accélérait, comme les battements de mon cœur. J’en voulais encore, j’en voulais plus. Alors je forçais ses lèvres à s’ouvrir et entra ma langue dans sa bouche, cherchant la sienne. Dés que je la sentis, je l’enroulais avec la mienne à une allure folle, bien qu’humaine. Je plaquais ma proie un peu plus contre le mur, passant mes mains derrière sa tête et son dos. Je prolongeais ce baiser le plus longtemps que possible. Je n’avais pas embrassé quelqu’un depuis que Yuki était partie. Les femmes que j’avais abusé puis tuer en me nourrissant, je ne les avais jamais embrassés, préservant ce droit à la femme que j’aimais.
Finalement, je me détachais d’elle, non sans difficulté. Je me reculais légèrement, positionnant mes mains à chaque côté de sa tête, appuyé sur le mur. J’haletais. Mon rythme cardiaque s’était emballé et avait du mal à reprendre son cour normal. Finalement, je pris la parole d’une manière essoufflé, comme si je venais de m’arrêter d’une très longue course.


-Alors…ça t’as plus ?
Revenir en haut Aller en bas
http://wh-empire.forumactif.com/
Stella Nox Fleuret
Silly Queen Disco...♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 26
Relation : La Faucheuse • Noctis Lucis Caelum.
Ennemis : L'humanité • Noctis Lucis Caelum
Arme : I don't want to hurt youu .. I Just want to fuck youu
♥ Flux : 135
Date d'inscription : 02/03/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   Jeu 24 Juin - 19:23

    • Les rêves sont horribles et hideux et ce depuis mon enfance, hantait à tout jamais, prisonnière d'un monde parallèle, je ne fait pas partie de ses filles qui dans leurs vies de tout les jours souffrent en silence mais peuvent tout de même pleurer sur quelques bonnes épaules le soir venu, au plus profond de leurs cervelles, elle savent éperdument qu'il suffirait de penser très fort à quelque chose qui les tiennent à coeur, à cette chose qui les maintiennent en vie malgré tout pour pouvoir rêver d'elles et s'y perdre à tout jamais. Mais moi, même si je pensait à ma famille, mes parents, ma grand mère tant aimer jamais je ne parvenait à les revoir et le seul jour ou je pût y parvenir fût souillé par le sang que Ren avait versé dans mon rêve, un cauchemars et je n'en pouvait plus, j'avait une énorme envie de me réveiller de me giffler pour me ressaisir, donner des ordres à Fumiko pour qu'elle le fasse à ma place aurait était d'une grande aide, mais trop peureuse de toucher sa maîtresse, elle ne l'aurait jamais fait, alors en attendant je devait être soumise entièrement à Ren et à ce désir qui le prenait de m'avoir rien qu'à lui. Tout était venu par cette ressemblance, tout était venu par cette histoire d'amour qui avait traversé les âges, les générations par la même occasion. Une histoire froide et sombre jonchée de sang et d'horreur, de cris perçants et de terreurs, de morts toujours les mêmes, et un visage peint sur les murs qui pouvait lui redonner l'affection qu'il avait tant voulu depuis des années. Sur ce portrait , une magnifique femme pâle d'un teint soyeux et à la chevelure d'ange abordant un sourire à la fois coquet et mignon, une poitrine fraichement découverte mais vêtue tout de même d'un tissu de soie et d'une dentelle irréprochable, aucun défauts, elle était tout bonnement parfaite. On pouvait lire sur cette toile "Rosalia Yuki Valkyria" la plus belle des princesses ayant marqué l'histoire de la transylvanie, en dessous la date de naissance de la princesse et celle de sa mort. Celle de sa mort , une pourriture pour moi, un malheur en plus et un horrible fardeau à supporter tout au long de ma vie, je n'avait jamais demandé de lui ressembler, je n'avait pas demander à ce que Ren me suive.

    Peureuse, comme un chaton je m'était reculé à son avançée, je ne supportait pas l'idée qu'il puisse me faire du mal ou me toucher, je n'en avait pas envie, je ne voulait pas.Un sourire perfide s'était dessinée sur ses lèvres et il fit un semblant de réflexion comme ci que je ne savait pas ce qu'il comptait faire de moi, me mordre à tout les coups , sauf que cette fois je ne me laisserait pas faire, je savait que je pouvait être capable d'être dure et froide comme le jour ou j'avait pris la fuite de son royaume sauf que cette fois encore, la partie était terminée d'avance. Sans même que je ne m'en rende compte, les yeux grands écarquillaient de stupeur face à la vitesse du vampire devant moi, je poussa un petit cri de douleur en étant dos contre une matière dur et douloureuse à la fois, le mur qui s'était trouvé juste derrière moi, mon dos fragile sentit une énorme douleur, un mal que je ne ressentait habituellement jamais même en rêve. Je baisser la tête, il était coller à moi et je refusait de voir de nouveau ce regard avide de sang et de vengeance, même si l'on m'y obligea, Renelius venait tout juste de relever mon visage, quelques instants mes yeux apeurés par la suite des événements vinrent fixer son regard rougeâtre et encore une fois, mon coeur se mit à s'accélérer rapidement, très rapidement, la peur me saisissait et je trembler de partout, peur d'être comme lui, peur de lui appartenir. Je demeurait silencieuse attendant la suite des événements,une minute de réflexion après sa phrase pour par la suite me retrouver lèvres contre lèvres avec ce charmant et séducteur vampire d'opérette. Face à ce geste mesquin je persistait à rester les yeux grands ouverts et à me laissait faire par la même occasion de toute manière j'avait beau bouger la tête ou le corps rien n'y fesait j'était comme bloquée et devint rapidement son jouet favori. Alors doucement même apeurée je fermait les yeux , priant intérieurement que tout cela se finisse et rapidement, priant à la fois qu'il continue son geste.... Continuer son geste ? Etait-je devenue complétement folle pour vouloir une chose pareille? ... Comment résister à ce vampire charmant et séduisant, ce baiser fougueux n'était pas si répugnant que cela, bien au contraire , j'en retint même des soupires de plaisir , mon estomac s'était noué, de nouveau j'avait peur mais d'autre chose venaient se mélanger en moi , des choses que je ne comprenait pas et que je n'avait pas envie de comprendre. Je me contentait tant bien que mal de lui rendre son baiser en jouant de temps à autre avec sa langue qu'il avait forcé à rencontrer, tout était fait de force et même si un sentiment de plaisir s'était emparé de mon être, je savait intérieurement que Ren n'était rien d'autre que le sale vampire meurtrier de mes parents et je refusait de m'abandonner à lui, alors lorsqu'il recula, haletant ,je restait les yeux clos, ma poitrine se gonfler et dégonfler d'une manière très rapide, dû à un rythme cardiaque accélérer je resta ainsi de nombreuses minutes. "Encore".... "arrête ", j'hésitait... mais c'est avec une voix douce et déterminée que je prononça.

    «Laisse moi... »

    Comme une grande dame de la cour, je gardait mes yeux clos, toujours respirant d'une façon rapide, le coeur emballé, non... il ne ferait pas de moi ce qu'il veut..
Revenir en haut Aller en bas
Renelius Valerio Dragomir
La Grande Designeuse Vampirique
La Grande Designeuse Vampirique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 397
Age : 27
Relation : Lucius et Dana, ses dévoués serviteurs vampires
Ennemis : ...
♥ Flux : 355
Date d'inscription : 12/09/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   Dim 4 Juil - 18:41

Ma tête était proche de la sienne, bien qu’un peu plus haute. Je la dévorais des yeux. Elle ne voulait pas me regarder. Elle n’osait pas. Je le voyais, je le sentais. Malgré le fait que j’avais tué sa famille, que j’étais l’être qu’elle détestait le plus au monde, son cœur avait battu plus vite lorsque nos bouches s’étaient jointes. Ses sentiments envers moi changeraient bientôt. A moins qu’ils n’aient déjà changé. Cela m’importait peu. Mais un jour, dans un futur proche, elle deviendrait mienne, pour toujours et à jamais. Elle deviendrait comme moi, un être qui vit éternellement, un immortel, et la mort ne l’atteindra pas pour l’enlever loin de moi, comme elle avait déjà fait avec son ancêtre. Le temps passerait et nous resterons ensemble. Elle ne partira jamais loin de moi. Elle ne pourra pas. Je ferrais en sorte qu’elle ne puisse pas vivre sans moi, comme c’est le cas pour moi. Elle serra ma prisonnière, comme je le suis déjà. Nous serrons enchaîné l’un à l’autre, et cela pour toujours. Rien ne changera jamais.
Après un long moment de silence, Fiona parla et me demanda de m’en aller, de la laisser seul. J’allais lui répondre que je resterais avec elle, même si elle ne le voulait pas, pendant encore un moment dans ce rêve, et que le jour où je la trouverais dans la réalité, elle ne partira plus de mes côtés, quand je retins mon souffle. Sortant de nulle part, un autre visage se superposa sur celui de la jeune fille. Un visage qui n’avait pas changé depuis la dernière fois que je l’avais vu, comme lorsqu’elle était allongé sur l’autel dans l’église. Plus pale que la mort, elle me souriait, me hantant. Yuki.
Elle redit de la même voix qu’elle avait quand elle était vivante des phrases qu’elle me répétait sans cesse et qui, à l’époque, me comblait de joie.


"Ren, je t’aime tellement. Je ne pourrais jamais te quitter."
-Non.

Je me reculais de Fiona et de cette ombre sorti du passé, les yeux écarquillés. Je serrais les dents, me mordant la lèvre inférieur jusqu’au sang, espérant que cette vision disparaisse avec la douleur. Mais non, elle était toujours là, se rapprochant de moi.

"Mon tendre Renelius, laisse moi être toujours à tes côtés"
-TAIS-TOI !!!

J’avais hurlé, fermant les yeux, me cramponnant la tête avec mes mains, reculant encore. Elle continuait à me dire de cette voie que j’aimais tant tout ce qu’elle m’avait dit autrefois. Même quand je me bouchais les oreilles, sa voie résonnait en moi, comme si il m’était impossible de lui échapper. Me retournant, je me précipitais vers l’arbre où, il y a peu, j’étais sur l’une de ses branches. J’agrippais l’une des racines qui sortait du sol et tira, sortant l’arbre de la terre, et le jeta sur le spectre qui se volatilisa. J’haletais. Je m’approchais de la fontaine, m’asseyant contre, et pose ma tête sur mes genoux, la cachant de mes bras. J’étais pitoyable. Être mis dans un tel état par l’une de mes visions.
Revenir en haut Aller en bas
http://wh-empire.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Viens me rejoindre dans ce rêve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Viens me rejoindre dans ce rêve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment relier 2 points dans la vectorisation sous Inkscape
» ça y est je vais rentrer ds le monde du "reflex"
» COUCOU je viens d'entrer dans le monde du scale
» Viens te battre dans la ligne maginot
» Je viens vous rejoindre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG- Renaissance :: RPG :: { Dwarf Woodlands }-
Sauter vers: