AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hedel Skay, The Life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hedel Skay
.:☼The Life☼:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 27
Age : 25
Relation : ~Death, sa soeur~
Ennemis : ~Celui qui a briser sa soeur avant de le briser, lui~
Arme : ~Body et Heart~
♥ Flux : 31
Date d'inscription : 09/03/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Hedel Skay, The Life   Mar 9 Mar - 23:18

  • Nom : Skay


  • Prénom : Hedel


  • Age : 22 ans


  • Sexe : Masculin


  • Physique: Avant de vous décrire Hedel, j’aimerais éclaircir un point, pour que tout le monde soit d’accord. Ce garçon n’est pas vraiment humain. Il a la forme, mais il ne l’a pas entièrement. Nous reviendrons sur ce point dans l’histoire, mais je tenais à le préciser.

    Donc, malgré le fait qu’il ne le soit pas humain, Hedel en a pourtant l’apparence. Et quelle apparence. On ne peut pas dire qu’il n’est pas agréable à regardé. Petite anecdote. Un jour, alors qu’il croisait un gamin et sa mère, l’enfant s’exclama : Regarde Maman, un ange. La jeune femme, quand elle le vit, resta bouchée. Mais bon, il n’est pas du genre à profiter ou à s’occuper de son physique c’est même le cadet de ses soucis, de savoir si il est bien coiffé ou non, etc… c’est donc pour cela que sa chevelure est souvent en bataille ou qu’il a une trace de terre vieille de trois jour sur le visage.

    Côté stature, il est plutôt grand, disons 1m90. Ses bras sont légèrement musclés. Sa peau est un peu bronzée. Il n’est pas gros ni maigre, ce qui lui permet de se déplacer facilement et rapidement, sans avoir de problème majeure. Il peut donc exécuter plusieurs acrobaties le plus facilement du monde sans jamais se blesser.

    Parlons maintenant de sa figure. Son visage est triangulaire, avec des traies fins et délicat. Son menton est volontaire, son nez pas trop grand et ses lèvres sont plutôt fines. Ses yeux, pas très grand, sont d’une belle couleur dorée, encadrés par de long sils et surmonté par des sourcils de la même teinte que ses yeux ou sa chevelure. Ses cheveux, qui, comme je le disais, sont le plus souvent en bataille, descendent en dégradé de ses oreilles au bas de son cou. Ses mèches, elles, sont plutôt longues et s’arrêtent tout juste avant ses yeux, ne l’empêchant pas de voir.

    Côté vestimentaire, Hedel est toujours vêtu de manière très simple. Il porte une chemise blanche, dont les boutons du haut sont toujours ouverts, laissant apercevoir un morceau de son torse musclé et bronzé, ainsi qu’un pantalon en cuir noir, moulant bien les formes des cuisses. Comme chaussure, il met des bottes brunes toutes simples. Pour finir, comme accessoire, il a une boucle d’oreille toute simple à l’oreille gauche, une boule d’argent, ainsi qu’une chaine argenté autour du cou avec deux de croix, une en bronze et une en argent. Ces croix, qui semblent inoffensive, cachent en vérité un secret qui serra dévoilé plus bas.


  • Caractère: Hedel a un caractère qui lui est propre. Très peu de gens sont comme lui, ce qui le rend encore une fois bien différent des autres. Il peut paraître bizarre pas moment, mais il n’en ait rien. C’est juste un manque…d’habitude. C’est surement le mot le mieux approprié.

    D’apparence, il est froid. Son visage n’exprime presque jamais rien et rien ne semble l’intéresser. Lorsqu’il parle, c’est d’une manière distante, comme s’il n’était pas avec nous. Lorsqu’il parle, bien sur. Car il ouvre très peu la bouche. Il fait de commentaires qui peuvent être blessant et ne semble pas aimer la compagnie des autres. Ce qui fait qu’il énerve la plus part des personnes qu’il croise et on a l’impression que tout le monde le déteste.

    Mais si on prend bien le temps et la patience de le connaître, en se rend vite compte qu’il n’est ainsi quand façade. La grande question est celle-ci : pourquoi est-il ainsi ?

    L’on peut répondre à cette interrogation par un seul mot : timide. Et oui, Hedel est d’une grande timidité. Pas dans le sens où il bafouille dés qu’il ouvre la bouche, mais plutôt qu’il est mal à l’aise à l’intérieur quand il croise quelqu’un et qui ne sait pas quoi dire. N’ayant pas l’habitude de parler avec d’autre gens, il est aussi d’une grande maladresse. Il ne se rend pas compte qu’il peut faire mal avec ses paroles. Une scène qui arrive souvent. Il vient de dire quelque chose à quelqu’un qui l’a très mal pris et qui part en courent. Il la regarde donc partir sans la suivre et dit : ben, qu’est ce que j’ai dit ?

    Il est aussi très rêveur et distrait. C’est pour cela qu’il a l’air ailleurs et qu’il ne fait pas attention aux gens plus de deux minutes. Un rien peu l’étonné : un papillon qui passe devant ses yeux, la pluie qui tombe, un paysage quelconque.

    Il a donc un vrai problème de sociabilité. Il aimerait bien changer mais rien à faire, malgré ses efforts, il resta surement toujours ainsi.

    Pourtant, au fond de cet être associable, se trouve un cœur d’or et une volonté de fer. Il fait toujours de son mieux pour aider les autres, surtout ses amis, et quand il a un but, il ne s’en détachera pas tant qu’il ne l’aura pas accomplie. Mais ce côté-là de sa personnalité, pourtant bien présent, est bien caché son manque de tact, qui s’imprime mieux dans l’esprit des gens que sa gentillesse ou son sens de responsabilité.


  • Histoire:

    Deux Entités neutres :


    Dans l’univers, il existe deux choses, bien connu de tous, qui forment chacun de nous. Ils étaient là au début de tout, ils seront là à la fin de tout, sans jamais nous quitter. Ils habitent nos cœurs et nous balançons vers l’un ou l’autre pendant toute notre vie, en faisant nos choix sur les différents chemins qui se dresse devant nous. Il n’y a aucun moyen de leur échapper et nos vies sont entre leurs mains, pour le meilleur ou pour le pire.

    Il s’agit bien évidement du Bien et du Mal, de la Lumière et des Ténèbres.

    Ces éléments sont présents partout autour de nous, nous affectant plus ou moins. Chacun de nos gestes en est remplis. Pour ce qui peut paraître un geste banal pour nous, cela représente quelque chose d’énorme pour la bataille qui est livré continuellement dans nos cœurs. Par ces gestes que nous faisons, nous choisissons si nous voulons rester dans la douce Lumière ou si nous voulons vivre dans la noirceur des Ténèbres.

    Mais il y a deux autres choses que tout le monde a oubliées. Autrefois, il y a bien longtemps, lorsque tous les mondes ne faisaient qu’un, ils étaient connu de tous. Mais plus personne ne fait attention maintenant aux légendes du passé et à ceux qui y appartient. Mais pourtant, ils sont toujours là, tous les deux, à remplir leur fonction convenablement, comme il en est depuis la nuits des temps.

    Ces deux Entités sont la Vie et la Mort.

    Avant de vous raconter plus en détail leur histoire, je vais vous expliquer comme les gens de l’ancien monde se sont rendu compte de leur existence. Car, si tout le monde connait l’existence des deux éléments opposés, il est difficile de croire à des choses que l’on ne peut pas voir, même si ils sont tout proches de nous.

    La légende dit que seul quelques personnes pouvaient voir la Vie. Ces gens le décrivaient comme ayant la silhouette d’un jeune homme, dont tout le corps brillait de mille feux dorés. Seuls les enfants pouvaient le voir. Ils disaient qu’Il se contentait juste de marcher, doucement, sans s’arrêter. Mais comme on ne voyait à quoi ressemblait vraiment son visage, n’étant qu’une silhouette doré, on ne savait pas vraiment ce qu’il cherchait.

    A force que les gens parlaient de lui, on finit par lui donné un nom : Life. Au bout d’un moment, sans que personne ne le sache, il se mit lui aussi à considérer ce mot comme son prénom. Comment il l’a sut ? Un jour, un gamin, qui le voyait, s’approcha de lui alors qu’il était immobile, regardant le ciel. Troublé par cet être imposant, le petit lui parla d’une petite voix tremblante.

    -Vous êtes Life, monsieur ?
    « Life ? »

    La Vie avait baissé la tête vers ce vivant qu’il lui parlait. Il était fort surpris, car aucuns humains ne lui avaient jamais parlé. Il avait donc répondu par la pensée, comme à son habitude. Le petit, paniqué par cette voie qui résonnait dans sa tête, s’enfuit en courant. Après réflexion, la Vie décida que ce nom lui plaisait et il l’adopta. Voila comment le monde découvrit Life.

    Après sa découverte, les gens se mirent à réfléchir. Si Life, la Vie, existait, la Mort devait elle aussi être quelque part. On lui donna donc à elle aussi un nom, celui de Death. Elle était crainte, bien évidemment, car on l’imaginait cruelle, froide, sadique, qui prenait du plaisir à voir la tristesse de ceux qui perdait un proche.

    Jusqu’à ce qu’on la découvre, elle aussi.

    Ce fut quand un nouvel enfant, bien longtemps après le premier, osa parler à Life. Il était accompagné par son grand père, qui, bien sur, ne pouvait pas voir l’Entité. L’enfant, moins timide que le premier, s’exclama :

    -Bonjour Monsieur Life.
    « Bonjour »

    Life avait détourné son regard du lac qui se trouvait à ses pieds pour regarder l’enfant. Il avait répondu par mécanisme, mais il n’était pas habitué à parler au vivant. Il resta silencieux, ne sachant que faire.

    C’est la que le vieil homme hurla de peur. En attendant que son petit fils ne finisse de parler avec cet être invisible, il s’était approché du lac pour observer les reflets. C’est là qu’il La vit. Dans l’eau, une silhouette féminine enveloppée de tissus noir. Les seuls partis qu’on voyait d’elle étaient ses mains et le bas de son visage. Ses éléments étaient d’une pâleur d’un mort.

    Paniqué par sa découverte, il hurla le nom de l’entité qu’il venait de voir et se sauva, entrainant avec lui l’enfant. Il raconta tout à ses proches, décrivant comme elle attendait, en face de l’endroit où l’enfant avait dit que Life se trouvait et ne prêtait attention à rien d’autre. Le lendemain, on retrouva cet homme mort dans chambre. Son cœur avait lâché dans la nuit, pendant son sommeil.

    C’est ainsi que le monde apprit l’existence de ces deux entités, qui se trouvaient toujours ensemble, l’un en silhouette humaine, l’autre en ombre ou reflet. L’idée que ces deux êtres existaient devint normal pour les vivants et plus personne ne vint les dérangés quand ils les voyaient, les respectant pour ce qu’ils faisaient.


    Séparation déchirantes :


    La vie, que ce soit pour les vivants ou pour les deux Entités, se passait sans réel problème. Life ne fut plus jamais dérangé et Death ne prit plus jamais de vie du au fait qu’on l’avait vu. Ils pouvaient voyager comme à leur habitude sans que personne ne vienne les voir.

    Mais un jour, tout changea. Ce qui avait toujours été allait se briser.

    Cela commença par une guerre. Puis autre. Les ténèbres commencèrent à recouvrir le monde. Les deux entités regardaient ce qui se produisait sans pouvoir intervenir. Ils regardaient les cœurs se détruire, la terre mourir. La fin du monde était proche.

    Puis, les enfants réagirent. Trouvant les dernières lumières, ils parvinrent à sauver le monde des ténèbres, à les repousser au loin. Tous les survivants crurent que tout allait redevenir comme autrefois.

    Mais non, ce qui a été perdu ne peut revenir.

    Le monde se brisa. En un millier de petit monde. Les familles, les amis, tous furent séparer. Les nouveaux mondes furent ensuite séparer, faisant en sorte que personne ne puissent aller dans un autre.

    Peu à peu, dans les nouveaux mondes, les gens oublièrent leur vie d’avant, comme si cela avait été toujours ainsi. Ils reconstruisirent leur vie, laissant derrière eux leur sombre passé. Tous oublièrent leurs anciennes croyances, leurs anciens combats, leur ancienne famille.

    L’existence de Life et Death furent à nouveau effacé de l’esprit des vivants.

    Mais ça ne voulait pas dire qu’ils étaient morts, bien au contraire.

    Life fut projeté sur une île. Le paysage lui disait vaguement quelque chose mais cela lui importait peu pour le moment. Il avait…une horrible sensation. Comme si il lui manquait quelque chose. Quelque d’important. De crucial même. Cette impression était horrible et ne voulait pas le lâcher.

    Alors, il s’approcha de l’eau de la mer. C’est là qu’il comprit. A l’endroit où il devait y avoir son reflet, à l’endroit où sa moitié devait être, il y avait…rien. La mer ne renvoyait aucune image. Alors l’entité recula et regarda sur le sable, cherchant quelque chose qui lui prouverait qu’il se trompe, que ce qu’il pense est impossible. Mais non, son ombre n’est pas là. Ou plutôt, son ombre n’est plus là.

    Death n’était plus là.

    Elle était partit. Non ! Elle ne pouvait pas être partie de son plein gré. Ils avaient toujours été ensemble et s’étaient promis, le jour de leur création, qu’ils le seraient toujours. Elle avait disparu. Quelqu’un l’avait enlevé à lui. A moins…à moins qu’elle ne soit pas loin.

    Pour la première fois depuis son début, Life paniquait. Il chercha partout sur l’île, puis partout dans le monde. Et même dans les mondes voisins. Elle n’était pas là. Elle était introuvable. C’était impossible. Où était-elle ? Il fallait qu’il la retrouve. Elle le cherchait surement aussi. Elle devait elle aussi ressentir comme un trou béant dans sa poitrine, qui ne voulait pas se refermait, laissant un vide immense en eux.

    Il la trouverait. Il la chercherait jusqu’à la fin des temps si il le faut, mais Life se jura de retrouver son ombre.

    De frustration, de colère et de tristesse mélangé, il poussa un cri remplie de détresse. Dans tous les mondes, ce jour là, les enfants se mirent à pleurer, sans aucune raison apparente. Eux seules, qui étaient les plus procès de la vie, pouvait ressentir sa peine.


    Brisé:



    Les années, non, les siècles qui suivirent, Life voyagea à travers les mondes, avec pour seul but de retrouver sa moitié. Il était prés à chercher pendant l’éternité tant qu’elle ne serait pas à nouveau à ses côtés, comme autrefois, ce qui aurait dut être toujours le cas. Alors il marchait, encore et encore, allant que ce soit dans des mondes baigné de lumière ou bien des mondes plongé dans les plus profondes ténèbres. L’endroit lui importait peu, il cherchait partout.

    Certains enfants continuaient à le voir, mais ne connaissant plus la légende de Life et Death, ils ne savaient pas qui s’était. Ils voyaient juste une silhouette lumineuse, marchant doucement, comme si un point extraordinairement lourd reposer sur ses épaules. Et quand ils voyaient ça, la tristesse envahissait les enfants, si bien que certains se mettaient à pleurer à nouveaux sans raison.

    Mais Life ne faisait pas attention au vivant. Encore moins qu’avant. Se coupant littéralement des hommes, il explorait chaque monde, à la moindre parcelle de terre prés, avant de partir dans un autre pour recommencé la même chose. Encore…encore…encore…

    Des siècles s’écoulèrent ainsi, sans que rien ne change. Jusqu’à ce qu’il y a six ans.

    Life arriva dans un nouveau monde. Il avait senti que les ténèbres grandissaient, mais cela lui importait peu, tant qu’il ne retrouverait pas sa sœur. Il aurait continué ainsi si quelqu’un n’était pas venu le voir.

    En effet, les enfants n’étaient pas les seuls à pouvoir voir l’Entité. Ceux qui possédaient un grand pouvoir, que ce soit de lumière ou de ténèbres, pouvait aussi le voir. Et cette personne connaissait son existence. Comment ? Peut-être avait il retrouver un ancien récit parlant de lui, à moins que ce soit les ténèbres qui l’habitait qui lui en avait parlés. En tout cas, il connaissait son existence.

    Et il vint lui parler.

    -Tu es Life, n’es ce pas ?

    Life, tout d’abord, ne répondit pas. Son esprit lui semblait vide, de puis la disparition de Death. Il était las. Fatigué. Au bout d’un moment, il se tourna néanmoins vers cette personne qui le dérangeait.

    « Que veut tu, vivant ? »
    -J’aimerais te demander quelque chose.

    Etonné, l’Entité resta un moment silencieuse. Personne ne lui avait jamais rien demandé. On s’était toujours contenté de le regardait de loin. Malgré qu’il sache qu’il ne devrait pas écoutait cette homme des ténèbres, il resta, curieux.

    « Je t’écoute »
    -Nous, les gens des ténèbres, avons besoin de personnes puissantes comme toi. Voudrais-tu nous rejoindre ? Nous pourrions t’aider à retrouver ce que tu cherche.

    Ainsi, il avait entendu parler de ce qu’il cherchait despérament, c'est-à-dire Death. Et il prétendait pouvoir l’aider. N’importe quoi. Life n’était pas dupe. Sil lui ne pouvait pas la trouver, ce ne serait certainement pas un humain qui le pourrait. Sans répondre, il lui tourna le dos et reprit sa route. Derrière lui, l’homme laissa un petit ricanement échapper de ses lèvres.

    -Je vois. Dans ce cas, tu es un ennemi maintenant.

    Life allait lui répondre, sans le regarder, qu’il n’était l’ennemi de personne, car il avait toujours été, et le serait toujours, neutre, quand qu’elle que chose le transperça. Il baissa le regard pour voir quelque chose qui ressemblait à une épée sortir de son corps.

    « Crois tu vraiment que cette chose peut me tuer, moi, un Entité bien plus puissante que tu ne le serra jamais »
    -Oui, vu que ce n’est pas la première fois que ça arrive.
    « Quoi !!! »

    Mais il n’eut pas de réponse. Quelque chose sortait de l’épée et l’envahissait, lui faisant mal. Il avait l’impression de se fendre en plusieurs morceaux. Et c’est exactement ce qui se produisait. Son corps se brisa, un plein de cristaux dorés, qui s’envolèrent dans d’autres mondes.

    C’est ainsi que Life disparut.


    Sans rien:



    Sur l’île du Destin, une femme marchait les pieds dans le sable, les vagues venant lui mouiller les pieds par intermittence, sans qu’elle ne s’en rende compte. Des larmes s’écoulaient de ses yeux, sans qu’elle ne fasse rien pour les arrêter. Plus loin, son mari la surveillait, aussi triste qu’elle. Il aurait voulu resté avec elle, pour pouvoir passer cette dure épreuve ensemble, mais elle avait désiré qu’on la laisse seule. Il se contentait donc juste de veillait sur elle.

    La cause de toute cette douleur était leur fils. Le garçon, âgé de seize ans, venait de mourir, emporté par la maladie. Sa mère n’arrivait pas à se faire de son départ. Comment pouvait-elle se remettre de la perte de son fils unique ? C’était bien trop.

    Elle continuait d’avancer, le regard perdu dans l’horizon, quand quelque chose la frappa. Plus loin, quelque chose était étendue au sol, immobile. Quelque chose, ou plutôt quelqu’un. D’où s’échappait un liquide vermeil.

    Un corps.

    Paniqué, la jeune femme se mit à hurler et retourna vers son mari. Celui-ci alla cherchait de l’aide et tous allèrent examiner le corps. Il était encore vivant mais blesser. C’était un jeune garçon, du même âge que celui que le couple avait perdu. L’un des hommes le porta et ils l’amenèrent chez le médecin le plus proche.

    Le garçon resta inconscient pendant pas mal de temps, malgré qu’il fut vite guérit. Personne ne le connaissait ni ne l’avait jamais vu. Il sortait comme ça, de nulle part. Etant donné qu’il était guéri, il ne pouvait rester chez le médecin. Le couple qui l’avait trouvé décida de le ramener chez eux et d’en prendre soin.

    Après plusieurs mois d’inconscience, le mystérieux jeune homme se réveilla enfin. Mais un nouveau problème survint.

    Ce jeune homme était vide. Il ne savait rien. Il n’avait pas de mémoire et ne savait ni parler, ni marcher.

    Encore une fois, le couple décida de tout lui rapprendre, l’adoptant complètement. Pendant l’année qui suivit, ils s’occupèrent de ce grand enfant, lui apprenant tout ce qu’il fallait savoir, c'est-à-dire parler, écrire, lire, marcher, manger, etc…

    Ils le nommèrent Hedel.


    Seulement une partie:



    Les années qui suivirent furent paisible, aussi bien pour Hedel que ses nouveaux parents. Grace à lui, les deux adultes se remettaient de la perte de leur enfant, sans toute fois l’oublier. Hedel, lui, apprenait plein de chose, s’intéressant à tout, comme un nouveau né.

    Mais il était différent et il y avait une chose qui lui manquait. Il ne savait pas comment s’approcher des autres. Normalement, on apprend tous ça quand on est jeune, donc on peut le faire ensemble. Mais quand vous avez dix sept ans et que vous êtes le seul à devoir apprendre, c’est plus difficilement, car les autres n’aiment pas ce qui est différent.

    Il restait donc toujours seul, à observer ce qui l’entourait, tout curieux de chaque chose qu’il voyait. Les seules personnes avec qui il réussissait à parler étaient ses parents adoptifs. Il restait silencieux avec les autres.

    Les années s’écoulèrent. On célébra son vingt-deuxième anniversaire, bien qu’on ne soit pas sure de son âge exacte. Mais il ne s’intéressait pas à ça. Car après que toutes les nouvelles choses devinrent familières, les questions qu’il ne s’était jamais posé arrivèrent : Qui était-il ? D’où venait-il ? Pourquoi avait-il perdu la mémoire ? Pourquoi avait-il était retrouvé blessé ?

    Pendant les moments où il laissait ces questions l’envahir, il se contentait de marcher, sans but, sur la plage, le regard dans les nuages.

    Un jour, il alla plus loin que d’habitude. Marchant sans s’arrêter. Sans regarder le sol. Son pied buta sur quelque chose et il tomba. Etonné, il regarda l’étrange caillou qui déplacer du sol. Il faisait la taille d’un poing et était recouvert de sable mouillé. Hedel le prit et commença à l’essuyer. Il découvrit une pierre de la couleur de l’or, brillant faiblement. La lueur qui en émanait réchauffer son cœur, comme si elle comblait quelque chose. Inconsciemment, il la serra contre sa poitrine.

    Et la pierre retourna où elle devait être. En lui.

    Des fragments de mémoires revinrent dans la tête d’Hedel. Le début de son existence, si longue.

    Il était Life. Ou, du moins, une partie. En effet, il était plus une sorte de réceptacle qui devait trouvait les autres cristaux de vie. Un sourire de soulagement apparut sur son visage. Il avait enfin une piste de ce qu’il était autrefois.

    Il rentra donc chez lui, serein.


    Je te trouverais:



    Malgré qu’Hedel ait retrouvé un fragment de son ancienne mémoire, il avait toujours un problème. Bien sur, maintenant, il savait qui il était, c’était déjà un bon début. Mais il ne se souvenait justement que du début. Et la fin ? Comment était-il passé de l’état d’Entité surpuissante à un simple humain sans mémoire ? Et puis, il lui semblait qu’il devait chercher autre chose. Une chose encore plus essentielle que sa mémoire ou ses anciens pouvoirs. Mais quoi ? Il ne s’en souvenait plus.

    Les jours suivants sa découverte. Il explora l’île en long et large pour retrouver des cristaux de vie. Il en trouva deux, très bien caché, qu’ils lui rendirent un peu de son pouvoir d’antan, mais pas sa mémoire. Puis, il ne trouva plus rien. Cela voulait dire que les autres étaient dans un autre monde. Mais il n’avait aucun moyen de voyager à travers l’espace inter dimensionnel. C’était frustrant.

    Puis, il y eut cette nuit. La nuit où les ténèbres envahir l’île. Sentant les ténèbres dehors, il sortit en courant pour voir Sora, un jeune garçon de sa ville, prendre un bateau pour aller sur l’îlot aux alentours. Son instinct lui disait de le suivre discrètement, ce qu’il fit. Il assista donc, au loin, à la disparition de Riku, un autre garçon de l’île, dans les ténèbres et à l’apparition de la Keyblade. Hedel connaissait cette épée, l’ayant déjà vu autrefois, mais il ne se souvenait plus exactement de son utilisation.

    Puis s’écoula trop vite. Sora se précipita dans la grotte cachée, puis la boule noire dans le ciel absorba le reste de l’île du destin. Si Sora ne savait pas ce qu’était ce truc et qu’il résista, Hedel se jeta dedans et atterrit sur un toit d’une maison de la ville de traverse. Bon il avait pu changer de monde, c’était déjà ça. Il aperçut Sora étendu sur le sol. Son corps se serra. Il l’aurait surement aidé, si il n’avait pas sa propre quête à accomplir.

    Il entra dans la première boutique qu’il trouva. Le marchant était partit faire quelque chose, laissant son étalage à la merci de tout le monde. Sous les vitrines étaient exposé de beaux joyaux. L’un d’eux interpella le garçon. Un cristal de vie. Hedel sauta par-dessus le bar et récupéra la pierre pour la presser contre son cœur. Docilement, elle retourna à sa place, délivrant une partie de la mémoire de Life.

    La fin de son existence d’Entité.

    Tout lui revint. Comment cet homme l’avait pris en traître, comment il avait fait quelque chose de normalement impossible et comment il avait avoué ce qu’il avait commis sans le dire vraiment. La colère, non, la fureur remplit le cœur d’Hedel. Il ne se souvenait plus pourquoi sa sœur n’était plus à ses côtés. Mais une chose était sur : il l’avait cherché et ce type avait reconnu l’avoir brisé avant lui. Elle était donc dans le même état que lui, voir pire. Comment avait-il osé ?

    Entendant quelqu’un approchait, il retourna à sa place. Pour cacher ses poings serrés de rage, il les glissa dans ses poches, lui rappelant l’existence de son porte monnaie, remplis de gils. Le marchant arriva.

    -Je peux vous aider ?
    -Est ce que vous avez un moyen de transport entre les mondes ?
    -J’ai un vaisseau gummi. C’est cher, vous n’avez surement pas assez d’argent.

    Pour toute réponse, Hedel montre son porte monnaie rempli. Voyant son regard déterminé, le marchant rigola. Voila un bien curieux client.


  • Pouvoir: Hedel a un certain contrôle sur la lumière. Il peut, normalement, lancer de puissante attaque constitué de cet élément, mais n'étant pas complet pour le moment, il se contente d'attaque faible. Autrefois, étant la vie, il pouvait ressusciter ceux qu’il voulait. Mais encore une fois, étant bien moins puissant qu’autrefois, il se contente juste de soigner. Il parait que lorsqu’il a toute sa puissance et qu’il s’allie à sa sœur, ils pourraient déchainer des attaques dont la puissance est inégalable. Mais ce sont juste de légende. On a jamais vu ces deux là se battre vraiment, alors ces dires ne sont pas vérifié.


  • Lieu de résidence: Il a vécu pas mal de temps sur l'île du destin, mais en vérité il n'a pas de résidence fixe, voyageant éternellement


  • Êtes-vous un simili, un sans cœur, ou un être normal ? (Cœur ou non) : On ne peut pas dire qu'il est vraiment normal, mais il a un coeur, ça c'est sûr


  • Avez-vous des armes ? Précisez-les. : Au total, Hedel a trois armes. Mais pour l’instant, il n’en a que deux sur lui, n’ayant pas encore récupérer assez de mémoire pour savoir où il a entreposé la troisième, ni quand. Ce sont des épées. La première est en acier foncée, de la couleur du bronze, avec un manche où sont incrustée des rubis. C’est une épée à trois branches qui se nomme Body. Le deuxième se prénomme Heart. C’est une épée à quatre branches de la couleur de l’argent avec comme décorations des saphirs sur le manche. C’est ces deux épées qu’il a toujours sur lui. La toute dernière épée, celle à cinq branches, se prénomme Soul. Elle est de la couleur de l’or et se sont des émeraudes qui se trouve sur son manche. C’est cette épée qui a disparut.


  • Autres comptes ? : Ren


  • Veuillez vous inscrire au groupe auquel vous apartenez : Magie Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Master Aqua
    «Just Get Out Off My Way » Administratrice Principale

«Just Get Out Off My Way » Administratrice Principale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1749
Age : 25
Relation : : Eux, leurs noms .. C'est quoi ?
Ennemis : : A vrai dire, je ne sais plus.
Arme : : Haine & Colère.
Personage :

••• LOADING •••
## Topics En Cours :

1::. Click
♥ Flux : 1490
Date d'inscription : 20/05/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: Milliardaire

MessageSujet: Re: Hedel Skay, The Life   Dim 14 Mar - 23:51

    • Re bienvenu a toi parmis nous Smile , désolé de l'attente.
    Alors pour ta fiche...

    Physique:3/5 Complet, critères respectés, bien raconté et sans fautes en plus, bravo.

    Caractère:3/5 Idem que pour le physique , personnage intéressant et mystérieux, j'aime.

    Histoire:7/10 Hé ben... qu'elle histoire mes amis, elle est somptueuse et j'aime beaucoup l'histoire découpé en parties.
    je suis fan vraiment, félicitation.

    Conclusion:13/20 la note paraît faible mais le résultat est excellent, bravo à toi, c'est avec un peu de retard que je te valide. Smile
    Amuse toi bien avec ce compte Wink

___________________


Sign' © TerBBS
Revenir en haut Aller en bas
http://Aqua-The-best.forumpro.débile.
 
Hedel Skay, The Life
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Resident Evil : After Life (3D)
» Unordinary Life
» Life
» Review : Ricky Steamboat - The life story of the Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG- Renaissance :: Au commencement :: { Présentation des membres } :: { Présentations Validées } :: Magie Blanche-
Sauter vers: