AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De retour à la maison [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Snow Villiers

avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 24
Arme : Mes poings, mon flingue et mes protectrices
♥ Flux : 34
Date d'inscription : 28/02/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: De retour à la maison [libre]   Dim 28 Fév - 23:37

Je retournais à ma maison, j’imaginais déjà mes parents qui avaient dû vieillir me tendre les bras… Ou alors il pouvait me jeter dehors me reconnaissant pas comme j’avais assez changé… ça craignait plus ça, ils allaient me chasser à coup de balai et allait me dire que j’étais quelqu’un d’horrible pour dire être leur fils alors qu’on le croyait moi. Mais moi j’étais toujours vivant, j’en étais sûr, mais bon ça allait être fou ce soir à la maison… Ensuite les autres personnes que je voulais revoir étaient mes amis, ils avaient dû changer, certains devait avoir maintenant des métiers complètements fou auxquels ont auraient jamais pus croire. J’allais trop m’amuser je le sentais, je pensai à la plupart des choses que je pourrais faire quand j’arriverais aux jardins radieux et cela se passa comme ça durant tout le voyage entre le monde où j’étais et celui où je me rendais. Quand j’arrivai enfin dans une rue à l’écart par un vortex tout droit sortit du mur, je respirai l’air des jardins radieux, l’endroit était tranquille, c’était le matin, pas mal de gens devait encore dormir… Youpie !!! Toutes la ville était à moi, je pris mon sac transportant mes affaires personnelles et le passa par dessus l’épaule, je dis alors à mes deux « sœurs » de partir n’ayant pas besoin d’elles pour l’instant… Mais elles préférèrent rester avec moi pour voir l’endroit où j’avais grandi, elles m’avaient observées, mais n’avait jamais vu ma maison n’y parler aux gens que je connaisse, elles se transformèrent alors en deux jeune femme se ressemblant mais l’une était blonde et l’autre avait les cheveux noires. Pour passer inaperçu c’était génial j’aurais adoré être une moto, une arme et aussi un être humain… Quoique ça devait pas être de tout repos, donc je préfère rester comme je suis maintenant, on verra plus tard.

Je sortis de la rue isolé accompagnés de mes deux protectrices, j’avais même choisi de leurs donner un prénom à chacun car les appeler toutes les deux Shiva c’étaient bizarre, donc celle aux cheveux d’ébènes se nommait Flora et l’autre, la blonde Azalia. A chaque fois on me demandait si elle était du coin, à chaque fois je répondais qu’elle vienne de très loin plus loin que là où peut aller votre imagination. Généralement, ça coupait le sifflet aux gens et ils ne cherchaient pas à en savoir plus. Donc je m’avançais vers la place où avec mes potes nous nous regroupions avant qu’ils ne s’intéressent aux études, on pouvait me classer en tout cas dans les personnes sans travail… Mais je préférais le terme de « personne n’ayant pas encore trouvé chaussure à son pied » n’est-ce pas Cendrillon ? L’endroit n’avait pas beaucoup changé, je savais que à cet heure là, il n’y avait qu’une boutique d’ouverte sur la place, celle que je nomme « mamy». Un endroit où l’on pouvait prendre des gaufres, la seule personne à qui je n’avais jamais fait de farce, c’était elle, elle me fournissait en gaufres alors j’avais aucune raison de m’en prendre à elle par contre les profs j’en disais pas autant. Je me dirigea vers la boutique, quand j’arriva devant, je sautai de joie, elle était toujours ouverte et ça sentait toujours aussi bon, je m’approchai du comptoir et m’asseye sur l’un des sièges devant, mes « sœurs » s’assirent à côté de moi. Mamy était toujours la en train de tourner sa patte à gaufre dans son saladier mythique, le saladier aux merveilles nous l’appelions la bande et moi, notre chère mamy avait le dos tourné, je luis dit alors :

-Mamy, t’a toujours la gaufre avec ton saladier aux merveilles.

Cela ne sembla pas sans réaction, elle leva la tête et se retourna alors, quand elle me vit, elle sauta de joie autant que moi quand j’avais vu que c’était toujours ouvert, elle me sauta littéralement dans les bras :

-Snow, mon petit, nous te croyions mort depuis longtemps et en faîtes tu es en pleine forme, mais dit moi tu es musclé maintenant… Et qui sont ces jeunes filles ?


-Des filles incultes qui n’ont encore jamais mangée de gaufres de leurs vies.

-Oh mon dieu!!! Mamy va y remédier alors.

Sur ce elle se mit alors au fourneau et nous prépara en quelques minutes trois gaufres fumantes, les deux premières pour les filles, les dames d’abord, étaient au sucre et la dernière, la mienne aussi mais avec des bonbons dessus. Malgré sept ans, mamy n’avait pas oubliée, je mordit à pleine dent sous le regard suspect des filles et sourit, la bouche pleine je dis :

-Ché touchours auchi bon.

-Malgré les années tu n’as pas changé, Snow, tu parle toujours la bouche pleine, bon les filles manger moi ces gaufres tant qu’elles sont chaudes.

Mes deux protectrices semblèrent plus en confiance et mangèrent un bout de leurs gaufres, elles dirent alors à l’unissons après avoir fini de manger que c’était excellent, je mangeai alors ma gaufre sous l’œil attentif de mamy. Son plus grand client était de retour, elle devait être heureuse, puis après quelques minutes de discussions, j’avais fini et les filles aussi, la vieille dame me dit alors :

-Je suis tellement heureuse, je vais alerter tout le jardin.

-Non, je préfère garder la surprise, promis je ne bouge pas de la place, ouvre tes oreilles comme d'habitude.

Je me frotta les mains et alla m’asseoir sur un des murets pas loin du magasin de gaufre après avoir payé les gaufres de mamy, suivit par mes deux amies, mon endroit préféré, je l’avais retrouvé, je sortis alors de mon sac un harmonica, le vieille harmonica de la famille Villiers, je me mis alors à souffler dedans et à jouer une musique entrainante et agréable. J’avais retrouvé mes habitudes, assis sur mon mur, je jouais des airs enjoué pouvant redonner le moral à n’importe qui, sans aucune gêne, les sœurs Shiva dans leurs robes se mirent à danser au rythme de l’harmonica… J’étais de retour.
Revenir en haut Aller en bas
 
De retour à la maison [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG- Renaissance :: RPG :: { Hollow Bastion }-
Sauter vers: