AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hikari, the light...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hikari, the light...   Mer 27 Jan - 11:53

A Wonderful Light, in the middle of Darkness...


The light is here.. i can feel her..



Nom: orpheline, jamais elle ne l'a réellement découvert.
Prénom: Hikari signifiant lumière.host.com/membres/playlist/84477517058302599/72_-_Grace.mp3&autostart=1&autoreplay=1" />

L'hymme à la paix. By Yuki...

Surnom: Yuki, les autres sont plus ironique.
Age: 17ans
Sexe: Féminin.
Lieu de naissance: Un petit monde reculé des autres appelé : " Meian' "
Lieu de résidence: Aucun, elle voyage entre les mondes sans pour autant en faire un chez soi.


Physique:L'apparence ne signifie rien en elle même, l'apparence c'est juste un corps sans vie, quelque chose qui fût dôté de toutes ces valeurs humaines. Un corps ça ne veut rien dire,ça ne veut rien signifier seul, un corps à toujours besoin du mental pour le compléter. Malheureusement de jour en jour, nombreuses sont les personnes qui font attention à ce simple détail, à cette apparence visuel des individus, et trop souvent les jugements sont fait à partir de cela.Jolie, moche,mince,obése,petite, grande, le point négatif, le point positif à chaques discutions c'est la même chose, comment perçevoir un individu par son apparence, et alors qu'il soit mince-obése les deux si il le veut, mais que l'on le laisse tranquille ainsi, heureux soit-il. Il n'est pas facile de se regarder à travers un miroir et de dire : " Oui c'est moi, je suis somptueuse et ravissante", mais si seulement il suffisait de le penser pour le savoir... Pour ma part, aucun jugement,aucune différence,juste des comparaisons. Entre nous, dans ce petite hameaux, je suis la fille la plus pâle qui soit, blanche, souvent surnommée " Yuki" dût à cette couleur de peau trop souvent critiquée. Pourtant le soleil ne me déplait pas, je pourrait rester des heures à comptempler un magnifique ciel bleu et ce soleil qui l'illuminerait de sa lueur, même si ma peau ne peux pas le supporter, il est vrai.. Il suffit que je m'expose plus de 30 minutes au soleil pour virer au rouge écarlate, et bien entendu cette fois on me surnommerait "Tomato" ou encore "Akai.." a vrai dire, tout ces petits surnoms ne me dérangent pas sauf que à force de les avoir en pleine figures je vais finir par croire qu'il s'agisse de mon véritable prénom. Bien entendu on ne peux pas dire que le corps va avec, je suis frêle et pourtant si vous saviez comme je mange, à moi seul peut me dévorer un diner de Noel bien équilibrée, petite accro' au sucreries et chocolat jamais un kilos je ne prend. Les habitants de Meian pourtant, notamment les personnes âgées me l'ont souvent fait remarquer s'inquiétant même de mon état de santé, "Il faut manger'" me disaient-ils. Il m'est même arrivé de vomir dût à un abus de nourriture avec pour but de me faire prendre un peu de ventre. Certes mince, mais les formes sont la, démontrant ma féminité, elles sont généreuses, ni trop voyantes, ni trop petites, juste comme je le désirait, de toute manière la nature m'a donné cela et je n'ai qu'a m'en contenter. Oui, je suis frêle et oui je suis petite, alors la taille ça par contre, c'est problématique. Beaucoup trop petite paraissant presque fourmis, un petit 1mètre 55, souvent oubliée mais toujours présente malgrès tout.Et ici encore les surnoms volent, entre "Ka" et "Ari" signifiant "Moustique" et "Fourmi" il est sûr que je suis rassasié question surnoms.Parait-il que tout ce qui fût petit fût mignon, ce n'est qu'un proverbe que malgrès tout je le prend pour ma part, ventarde? Non pas du tout, réalise peut-être. En ce qui concerne ma frimousse rien d'important à dire la dessus, blanche également, des traits parfaitement dessinés, une expression de douce innocente ou poupée de porcelaine, les lèvres fines et délicates, fragile au toucher, une peau douce trop souvent noyé par la tristesse et la mélancolie. Entourant ce si joli visage, il a mes cheveux, ma fierté pourrait-on dire. Ils sont très longs, descendant jusqu'au niveau de la poitrine, et très soyeux, j'ai cette chance rare que certaines reveraient d'avoir. Jamais ils ne sont coiffés en bataille, pourtant je ne prend pas si soin d'eux, entre les combats et les corvées ont ne peux pas dire que j'ai le temps de prendre soin d'eux, la nature m'a encore gâtée dirait-on. Ils sont effilés,droit et une jolie frange(méche) vient habiller la totalité de mon front... Question vestimentaire, en voila une autre chose. Pas de style prédéfinis, juste des vêtements à l'aise, par ici et très souvent une jupe plissé noir écossaise souvent remonté par rapport à des bas noirs me montant jusqu'au cuisses, des bas noirs délicatement décoré par de jolies petites chaussures écolières noirs également. Frilleuse il me faut obligatoirement cette veste qui vient se rajouter à la panoplie de l'uniforme "enfant sage et obéissante" avec à l'intérieur une chemisette blanche et une cravate rouge écarlate cassant un peu le reste des couleurs. Non rien à demander, rien à vouloir et pour moi, les petites fées ne m'ont point aidés, je garde ce style conservé à Meian partout au bout du monde.Si le physique ne se résumait qu'a cela... Non il y a autre chose, le physique l'ont peut également parler de " Forme physique". L'endurance, le corps qui supporte quelque chose ou quelqu'un ou voir même un fardeau. Je peux, ou du moins la force qui est en moi peut le supporter. A terre, mourante, souffrante , ou prêt de la mort, jamais je n'abandonne , je finis toujours par me relever et cette force qui émerge en moi, cette lumière qui force sur mes muscles m'entrainant à les étirer, les lever, me donne la force de continuer, mon endurance, est faible elle par contre. Je sais courir, mais je me fatigue très vite et cette maladie qui émerge en moi, m'endort paisiblement pour me transporter dans mon monde ce fût grâce à la lumière que je guérit enfin, dans mes rêves déja l'espoir de me battre aux côtés de la lumière avait éclaté au grand jour...


Caractère:Lorsque l'on se regarde dans un miroir, que voit-on? Une fille, d'une expression toute particulière, puis l'on voit... une autre fille, quelque peu superficielle simulant la peine, ou encore la joie, puis... on voit, Yuki, une ravissante jeune fille au léger sourire divin. Penchant la tête, on tente de la reconnaitre, de la perçevoir de l'intérieur, d'imaginer juste un peu qui est-elle et quels sont ses objectifs, puis finalement on se rend compte qu'on ne partage pas les mêmes idées ou les mêmes idéaux. On est trop gentille ? Trop pûre ? Trop naive et l'on se fait marcher très souvent dans les pattes, que ça soit par des amis comme des ennemis. Le sourire si radieux qui étirait doucement nos lèvres s'éffrite un peu puis se transforme en peine et tristesse. C'est à ce moment que l'on se laisse lacher au sol, on tombe sur les genoux, on a mal et on pleure, sans même faire gaffe aux alentours,on ne veut plus penser et l'on ne pense d'ailleurs plus à rien, ni à la lumière qui s'échappe pour laisser place aux ténèbres, ni aux ténèbres beaucoup trop dominante qui serait prête à vous dévorer le coeur. On se sent faible car l'on n'a peur d'elles, on se demande peut-être comment survivre face elles, on en tremble parce que l'on n'est qu'une petite lumière au coeur pûr et faible. Ainsi s'écoule la vie et personne ne peux nous changer malgrès cela, quand on est faible, on le reste, quand on est sans défense on le reste aussi mais quand on peut se ressaisir alors on attend pas et on agit. Doucement une petite luciole éclairant la totalité du visage de la demoiselle apparait et la c'est l'illumination compléte. Pourquoi se morfondre quand on a une raison pour se battre et survivre? Alors la, on se reléve, le regard déterminé, l'espoir et le courage qui vient nous submerger d'un seul coup on se sent renaître complétement et on prend part de nos responsabilitées. La vie, chienne de vie puisse t-elle être changera par notre volonté. Vous n'avez surement rien compris à ce charabia pas vrai? Alors voici en quelques lignes un petit résumé du caractère lumièreux de notre charmante Yuki. Yuki est saine et pûre, gentille et amicale, (ne se voit-il donc pas sur ce joli minois?) elle ne possède aucune difficulté à s'intégrer au sein d'un groupe ou de se faire des amis, elle n'a pas peur de la honte, nombreuses sont les fois ou elle la cotoyée. Yuki est toujours souriante, aimante et attachante, en gros une vrai petite sainte. Elle n'a jamais vécu de premier baiser ou autre, peut-être de peur, peut-être par pûr envie ou peut-être simplement à l'attente d'un prince charmant bien veillant. Mais, lorsque justement l'on possède trop de lumière, quand l'on est une sainte absolue, que peut-être nos défauts? Bien sûr on croit en tout, tout ce que l'on va nous dire, cela s'apelle la naivetée, on a tendance à trop se laisser marcher sur les pattes, c'est un peu son cas, trop douce et fragile. Seulement question combat et volonté on en déborde, le courage également même si notre petite Yuki à tendance à se mettre de côté lorsqu'il s'agit des ténèbres, comprenait la elle vient tout juste de devenir une combattante pour la lumière... Amour, protection,naiveté, quand tout les sentiments s'entremellent les uns aux autres, cela nous donne une adolescente complétement hors du commun...
.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hikari, the light...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vickers Light Tank Mk.VI - 1st Armoured Division B.E.F. 1940
» ORCA F3J (F3B light au vu de la rigidité)
» Cruzcampo Light
» Light-painting avec un iPad!
» [~SPOILS"~] La psychologie de Light/Kira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG- Renaissance :: Au commencement :: { Présentation des membres } :: { Présentations Validées } :: Disciples de la Keyblade-
Sauter vers: