AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mal-aimée [Seconde version]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La mal-aimée [Seconde version]   Mer 8 Juil - 17:36

Pourquoi une deuxième version ? Mais parce que la première était très loin d'être satisfaisante, voyons.


Loveless



" Faites attention. Ma fille est une lame, parfaitement aiguisée par son entraînement. Prenez garde que je ne la dégaine pas. Et que je ne m'en serve contre vous. " Feu son père.

" Je tue parfois par nécessité , souvent par désir, toujours avec plaisir. Maintenant adieu. " Loveless.

" C'est la mort qu'elle nous apporte. " Vieille femme

"Coupez une patte a l'Araignée, coupez lui la tête, les autres pattes bougent toujours" La Famille



Nom : Les multiples tentatives pour l'oublier ont porté ses fruits. Enfin. Ou presque...
Prénom : "Beloved est morte. Je suis Loveless."
Age : Les yeux d'une adulte pour une silhouette prépubère.



Physique : Le physique. Est-ce tellement important ? Qu'est-ce que ça peut bien changé, la couleur des yeux ou celle de la chevelure ? Pas grand-chose, voilà l'avis de la demoiselle. Néanmoins, je ne vais pas répondre par une image ou un "Voir avatar/signature" très insatisfaisant, n'est-ce pas ? Alors commençons.

Notre personnage Loveless est une jeune fille de taille moyenne. C'est ce qu'on appelle familièrement un "poids plume" sans qu'elle n'ai besoin de faire un quelconque régime pour maigrir ou des bêtises du genre. Elle est naturellement mince et très souple, cette dernière particularité renforcée par l'entraînement intensif et plus que régulier qu'elle a subi pendant sa vie toute entière. Si on parle de sa silhouette, on peut ajouter que malgré la finesse de sa taille due à son appartenance naturellement visible pour le sexe féminin, elle ne possède pas tout les attributs que ses consoeurs. On ne décèle pas grand-chose, aux niveaux "formes" sur la demoiselle. Elle se bande la poitrine, et ne met pas en valeur quoi que ce soit qui puisse être attirant pour tout oeil lubrique.

Rouge, blanc et noir


Qu'elle soit légèrement gênée ou en colère, même très peu, Loveless s'empourpre facilement, cette particularité se voyant particulièrement car la jeune fille est peu hâlée de naissance. Ce manque de bronzage ou de couleurs vives sur le teint est renforcé lui aussi par son enfance passée en intérieur. Elle ne voyait le soleil que peu, a travers les fenêtres, et ne recevait donc que peu de rayons. Voilà pourquoi le moindre rougissement chez elle est très visible. Néanmoins, elle essaies de réprimer ce tord chez elle en restant de glace face à toute émotion.

Ce rouge s'accorde particulièrement avec la couleur de ses cheveux, d'un noir de jais. Le rouge et le noir, deux couleurs lui correspondant parfaitement, réunies dans un seul physique, le sien. On y ajoute le blanc de lait de sa peau donc on a déjà parlé plus haut. Rouge, blanc et noir sont ses couleurs.


Parlons détails.


Quand à sa coiffure, elle ne s'en préoccupe pas plus que ça, laisse ses cheveux le plus souvent libres. Ils sont longs et lisses, avec une frange qu'elle n'entretiens pas, mais qui ne lui mangent pas le visage ni ne lui arrive constamment dans les yeux. Ceux-ci ( les yeux) sont d'une taille et d'une forme habituelle, d'une couleur noire profonde comme ses cheveux. Quant aux cils, ils sont plus foncés que sa chevelure, et d'une taille normale. Rien de particulier, elle n'a pas un regard "de biche" comme certaines. Aucun éclat vert ou bleu, les clichés des yeux appréciés. Le désir de plaire, de séduction ? Cette étincelle ? Vous ne la trouverez pas ici.

Pour ce qui est du reste du visage, un petit nez, un front droit, des sourcils fins, pas de double menton... Elle n'a aucune partie du visage anormalement longue ou grosse, mais ce n'est pas ce qu'on pourrait appeler "une beauté", loin de là. Pas le genre.

Ah, les Ah-bits!


Maintenant, le style vestimentaire. Tout comme son apparence, elle ne s'en préoccupe pas vraiment. A partir du moment ou elle peut bouger d'une facon la plus fluide possible, et qu'elle devient donc efficace, cela lui convient. Pas de fausse coquetterie, un habit doit être pratique avant tout.
Quant cette condition de base est respectée, il se peut qu'elle recherche un certain effet, justement, en s'habillant de façon particulière. Elle porte parfois une cape ample, ainsi qu'un pantalon, pour pouvoir être "unisexe" comme elle se décrit. Sinon, elle varie, mais privilégie les dentelles précieuses dans des robes époustouflantes qu'elle n'hésitera néanmoins pas à retirer pour laisser place à des dessous tout le contraire d'affriolant si cela peut lui donner un avantage au combat.

Tatouage...


La demoiselle a été tatouée dès son plus jeune âge: elle possède dans le haut du dos une araignée, la marque distinctive de la famille de tueurs d'ou elle est issue. Mais ce tatouage n'est pas aussi simple: des sortes de "trous" dans le motif du corps de l'araignée ont été laissés, formant une sorte de tête de mort. Lorsque la jeune fille bouge les bras, si on voit le tatouage, on peut croire voir le crâne ricaner méchament.






Caractère: Voilà qui est plus intéressant que le physique, et plus complexe, n'est-ce pas ?
La jeune fille possède un carafon bien étrange, mais digne de sa famille et de son histoire... D'un coté, ou plutôt au départ, elle est forte, c'est une battante, prête a tout pour réussir. Enfin, au départ de sa vie, disons. Elle est instruite, mais n'aime pas rouler des mécaniques et se vanter. Quant elle sait quelque chose, elle a raison, point à la ligne, mais elle ne va pas chipoter. Quelqu'un en face d'elle est assuré du contraire ? Il pense qu'elle a tord ? Grand bien lui fasse ! Vu qu'elle sait ce qui est vrai.

Elle déteste se plaindre. Elle n'aime pas beaucoup parler d'elle, donc parler de ses problèmes, se confesser, ce n'est pas trop son truc. Par contre, écouter des gens parler des leur peut être intéressant... Pour elle, car elle peut en apprendre un peu plus sur la psychologie ou sur l'individu en lui-même. Très, mais alors très égocentrique, elle se fout des problèmes, ne cherchant que le profit qu'elle peut en retirer. Égoïste, elle n'est néanmoins pas hypocrite. " Je m'en fous. Crève. "

D'un naturel très spontané et franc, elle peut être très caractérielle et difficile a vivre quand elle ne tient vraiment plus... Elle aimait beaucoup le contact avec les gens, ce qui n'es absolument plus le cas aujourd'hui, elle est devenue limite misanthrope! Les gens, la race humaine en général l'ennuient. "Ils sont tous pareil, tous des moutons... "

La jeune fille a en fait une personnalité très ambigue, il a de multiples facettes, et ont sait rarement lorsqu'elle ment, ayant pris l'habitude de dire très peu la vérité vraie. Comme dit précédemment, elle parle peu d'elle.
Tout comme les Italiens, elle a le parlé, la tchat, enfin ce que vous voulez, qui fait que la jeune fille peut avec plus d'aisance faire entrer n'importe quelle idée dans la tête de quelqu'un, et le persuader d'une chose sans beaucoups de difficultées. C'est de la manipulation, elle est extrêmement douée dans ce domaine. On peut donc écrire qu'elle est habile pour laver le cerveau de quelqu'un, à la longue, car elle connaît la psychologie et utilise sans aucun remords son aisance et ses connaissances dans ce domaine pour pouvoir arriver à ses fins. Je l'ai déjà dit, non ? Égoïste. Seule sa petite personne a de l'importance.

Elle est également sadique, perverse et un tantinet Sado Maso, bon, elle n'est pas encore au point d'être ze SM bien crade a la limite du ridicule, mais elle semble aimer se faire du mal, ou plutot, c'est une nécessité. Se planter des épines dans la peau, se faire saigner, ou alors ouvrir des plaies, déchirer la chair ou frapper ça la calme, l'apaise, et lui procure une sensation de bien-être intérieure très puissante, mais nul ne sait pourquoi, ni même elle.


Schizophrénie.
Loveless est aussi dotée d'une double personnalité, elle est légèrement schizophrène et tout ce qui va avec, ce qui explique son comportement étrange et ses changements trop rapides d'humeurs ou d'envies soudaines. Il n'est pas rare du tout que des petites voix qu'elle commence a bien connaître lui murmurent des conseils, leurs opinions, ou, plus rarement, des ordres. Dans ces moments-là, elle doit lutter pour garder le contrôle d'elle-même.

Ces petites voix sont très nombreuses. Deux sont souvent présentent, mais qui sait combien de personnalités possède Loveless ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mal-aimée [Seconde version]   Mer 8 Juil - 17:36

Histoire:

Beloved. Un prénom peu commun, mais fluide. La petite fille qu'elle était l'a longtemps chéri. Un nom qu'on peut croire chargé d'amour, "celle qui est aimée". Mais elle ne peut pas dire la même chose du nom de famille... Beloved l'a porté avec fierté, puis avec indifférence. Loveless l'a tué. Un nom porteur de souvenirs. Le nom d'une ancienne, très vieille famille... La sienne. Qu'elle tente d'oublier.

Au départ, ce nom fut créé pour celui qu'on pourrait appeller "le fondateur de la famille". Cet homme, a l'ego surdimentioné, désirait changer de nom, impliqué dans des affaires pas très nettes pour ne pas dire illégales. "Shinigami", signifiant "Dieu de la mort" lui paru une appellation bien digne de lui.
Il se vantait d'avoir la mort comme amie, et de ne pas en avoir peur. Il avait tué de nombreuses fois, parfois pour se défendre, d'autres pour le plaisir. Mais cette amie finit par le prendre, une mort de vieillesse, après avoir eu des héritiers avec une guerrière qu'il avait littéralement changé en arme vivante. Son dernier souhait, sur son lit de mort fut " Protègez le nom de votre famille, et marchez sur mes traces. La famille est plus importante que l'individu. " Et la Mort l'emmena à jamais dans on royaume.

Son testament fut respecté par ses héritiers a la lettre... Et par leurs héritiers a eux, puis les héritiers de leurs héritiers...
La famille est puissante et nombreuse, depuis. Les Shinigami... Aussi surnommés "les Araignées" par leurs rivaux. Pourquoi? Leur devise: "Coupez une patte a l'Araignée, coupez lui la tête, les autres pattes bougent toujours".

Des années après la mort du Créateur, comme on l'appelle, l'action se situe lors d'un hiver glacial dans une campagne isolée. La neige qui tombe, recouvrant tout, rendant toute communication difficile. C'est cette nuit-là que naquis une petite fille, poussant ses premiers cris dans ce joli paysage enneigé. Une enfant désirée, très attendue, aimée même avant qu'elle n'ait poussé son premier cri.

" Une dernière fois, Madame, poussez ! "

Le cri de la mère. Pâle comme de la porcelaine, néanmoins aux muscles durs et comme l'acier, guerrière redoutable et assassin renommée, elle cesse de crier au moment ou son enfant la relève. Le premier cri de l'enfant. Tellement attendue... Le fruit de tant d'efforts. La meilleure assassin de la famille, et le guerrier le plus puissant.

" Beloved, elle s'appellera Beloved ! "


L'histoire de la famille. Toute cette histoire, la jeune Beloved l'ignorait. Elle vivait une enfance qu'elle croyait parfaitement normale, semblable a celle des autres. Bien évidemment, vu qu'elle ne savait pas ce qu'était celle des autres. Tellement... Innocente, a cette période de sa vie... Pour ne pas dire naïve, comme tout les enfants de cet âge. Pensant que tout ces exercices quotidients de maniment des armes, scéances de tir à l'arc et autres armes de jet, entrainement musculaire, espionage, dissimulation... La petite fille prenait ca pour des jeux et avait beau y participer de bon coeur, elle se révéla très moyennement douée dans toutes les matières. Sa famille était déçue, elle le voyait mais ne comprenait pas la cause. Ils avaient placé de nombreux espoirs en elle. La fille de deux des meilleurs éléments, se révéler moyenne ? C'était médiocre, pitoyable.

Cela l'attristait profondément, elle se sentait au fond d'elle indigne de son nom, qu'on lui avait si souvent vanté.

" Tu es une Shinigami. Il te faudra toujours porter ce nom avec orgueil car il est tien, à jamais. "

" ... "


" Tu m'écoutes, Beloved ? "

Elle trouvait que son prénom ne lui allait pas non plus. Elle se sentait, au contraire, nullement aimée...

C'est alors que la petite fille essaya de leur faire plaisir par tout les moyens. Ce fut la période ou elle obéit le plus, traînant dans les pattes de sa mère pour tenter de la satisfaire par tout les moyens. Mettant toute son énergie pour réussir ses exercices quotidiens.
Sa mère... Une femme qui, elle ne le comprit que plus tard, n'éprouvait que de la froideur pour sa fille. Ce qui l'attachait à elle? Des liens de sang et de chair... Le prénom n'était rien. C'était ce qu'elle représentait qui était aimé, pas elle. L'héritière.
Enfin, a l'âge de ses 12 ans, on lui révéla l'histoire de sa famille. Elle était encore un peu jeune pour vraiment réaliser l'ampleur de l'affaire toute entière, mais fut immédiatement dégoutée par ce qu'elle représentait...

Comment oublier ce moment? Elle s'en souvient parfaitement. La voix d'une cousine qui l'appelle du grand salon. Intriguée, Beloved arrive bien vite, pour voir dans la salle une douzaine de membres qu'elle ne connaissait pas, en plus de ses parents qui la fixaient d'un regard qu'elle ne peut oublier. D'une voix sans âme, sa mère prononça ces exactes paroles

" Beloved, le jeu est fini. Il est temps pour toi d'apprendre l'histoire de tes ancêtres et de la perpétuer. "

L'héritière d'une famille d'assassins, dont la voie était déjà toute tracée: suivre celle son ancêtre et avoir a son tour des enfants qu'elle élèverait dans le même but. Voilà la cause de tout ces "jeux", entraînements plutôt. Héritière des Araignées. Elle se devait de briller, car elle était la fille des meilleurs. Elle devait perpétuer l'histoire de la Famille.
Elle était dégoûtée, profondément. Et ce qui l'acheva presque fut une phrase que prononça son père, sans même la regarder:

"Avec ton manque de talent évident... Pfff, ta naissance n'as engendré aucun profit. "

Et sa mère, pour finir.

" Tu n'aurais jamais du venir au monde. "

Choquée, blessée au plus profond d'elle-même, elle ne dit rien, se protégeant sous une carapace de froideur et sorti de la salle doucement, en marchant, droite comme une reine sans que personne ne cherche a la ratraper ou a l'arrêter. La colère la prit, la détresse aussi... Elle passa la nuit assise sur son lit, les yeux grands ouverts. Vers l'aube, n'en pouvant plus, elle finit par s'enfuir loin de chez elle. Mais pas pour longtemps... Un arrière-cousin la retrouva sans difficulté et la ramena a ses parents, qui lui firent rencontrer le plus vieux membre de la famille encore vivant. Ses paroles ne firent rien a Beloved, mais elle fut forcée de suivre d'autres cours, d'une fréquence beaucoup plus forte. Cours de psychologie humaine, manipulation... La elle se révéla légèrement plus douée, plus que tout ce qui était physique. Néanmoins, ses capacités restaient moyennes. Elle avait pourtant un potentiel, mais inexploitable par les méthodes si inflexibles de la Famille.

En plus de cela, d'autres choses qu'elle devait écouter, faire ou écrire. Retracer la généologie de la famille, écouter l'histoire du premier Shinigami... Encore, et encore. Et encore. Elle n'était pas totalement stupide et se méfia très vite. Sa déduction fut qu'on lui faisait subir un lavage de cerveau, elle ne se trompait pas. A partir de ce moment, la jeune fille resta constamment sur ses gardes, en compagnie de n'importe qui, que ce soient ses parents ou autre.

Quelques années plus tard, le vieil homme revint lui parler. Elle n'oublie pas non plus ses paroles exactes:

"Héritière, tu es prête, maintenant."

D'un ton faussement intrigué, la demoiselle demanda:

"Prête à quoi?"

Et la réponse fut:

" A tout. Tu es devenue plus forte que tous dans la famille, Beloved..."

A cet instant, un éclair passa dans les pupilles couleur nuit de la jeune fille. Un sourire aussi cynique qu'effrayant éclaira ses traits.

Les dernières paroles qu'entendirent le vieil homme furent

" Vieux fou... Ne m'appelez pas ainsi. Plus jamais. Je suis... Loveless. "

La nuit fut troublée par le sang versé.

Après cet événement, celle qui avait été aimée faussement tua tout les membres de sa famille, tous, les pourchassant jusqu'au dernier, tous. Gardant sa mère en dernier. Elle mourut dans une douleur atroce, une écume blanchâtre aux lèvres, avec un regard de bête à deux doigts de la folie plongé dans celui de la demoiselle.

C'est la fin de ce passage de la vie de la demoiselle. D'autres épreuves l'attendaient, d'autres rencontres. Mais rien ne put la changer vraiment.





Pouvoir: Puissante psychiquement.

Lieu de résidence: Je l'ai brûlée, je n'ai nul lui ou me poser.

Etes-vous un simili, un sans coeur, ou un être normal ?: Disons normal...


Avez-vous des armes ? Oui. Plusieurs, même. Curieux ? Disons qu'elle privilégie le sabre.
Revenir en haut Aller en bas
Riku
Admin et pervers du forum =P
Admin et pervers du forum =P
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1198
Age : 25
Personage : Aucun.
♥ Flux : 135
Date d'inscription : 05/01/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: Infini + 1.

MessageSujet: Re: La mal-aimée [Seconde version]   Mer 8 Juil - 22:41

Rien à redire tiens ^^ Je te revalide XD.
Bon RP pour la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mal-aimée [Seconde version]   Mer 8 Juil - 23:13

Merci Riku-chou ;P
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mal-aimée [Seconde version]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mal-aimée [Seconde version]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG- Renaissance :: Au commencement :: { Présentation des membres } :: { Présentations Validées } :: Magie Noir-
Sauter vers: