AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première leçon [PV Kairi] /!\

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Première leçon [PV Kairi] /!   Jeu 22 Mai - 21:53

"Je vous suivrais."

Ces quelques paroles, trois mots pour être précis, trottaient dans la tête de la jeune fille depuis... Des heures? Plus, peut-être, peut-être moins aussi. Depuis que Kairi, la jeune demoiselle qui marchait à ses côtés avait prononcé ces mots, Loveless ne pouvait s'empêcher d'y repenser.

" Je vous suivrais. "

Étais-ce bien réel? Avait-elle vraiment proposé à une gamine qu'elle ne connaissait que depuis quelques minutes de devenir son élève? Certes, son potentiel, pour celui ou celle qui sait le voir, était un appel hurlant pour Loveless. Quelque chose qui lui criait d'enseigner à Kairi ce qu'elle valait vraiment.
Dans ses souvenirs, elle avait aperçu deux jeunes garçons, elle ne savait d'eux que très peu de choses mais la haine embrasait son coeur à chaque fois qu'elle y pensait. De la jalousie, peut-être, bien qu'elle ne se l'avouerait jamais... Et surtout de la colère et du dégoût.

" Je vous suivrais. "

Elle avait vu dans les souvenirs de Kairi qu'elle se battait, c'était bien. Mais ce qui la mettait dans un tel état était sa façon de se battre. Certainement efficace, elle ne connaissait pas les détails. Mais, elle l'avait vu, similaire à celle de ces deux jeunes garçons. La même chose, la même arme (bien qu'elle ne l'ait pas encore vu, elle le savait.). Du gâchis...
Pourquoi s'obstinait-elle à suivre leurs traces alors que la route dont elle avait, et de loin, les moyens de parcourir, s'y avancer, et les surpasser. Mais pour cela, elle avait besoin de Loveless pour la guider et lui apprendre. Ce rôle, aussi curieux que ça avait l'air, lui convenait parfaitement. Voyons voir ce qu'elle allait donner...

Le temps n'avait plus vraiment d'importance. Ni la distance. La fatigue n'atteignait plus Loveless, comme dans un état second. Peut-être étais-ce de même pour Kairi, en tout cas, elle ne se plaignait pas et c'était très bien comme ça. Les deux jeunes filles étaient plutôt silencieuses depuis les fameux trois mots de Kairi. Loveless avait souri, un vrai et grand sourire. Puis elles étaient parties, Loveless menant, Kairi suivant. L'heure était venue de lui donner sa première leçon.


Les deux jeunes filles arrivaient. Un cimetière dont l'ambiance faisait presque froid dans le dos, rien qu'en regardant les tombes. Loveless porta son regard noir sur l'une d'entre elle, couverte de fleurs fraîches éparpillées. Porteuse d'un trou à son intérieur. On y apercevait un cadavre, entièrement nu. Son visage était figé à jamais en un sinistre sourire, dont il manquait des dents.

La jeune fille pris la parole, narquoise[/i]

" C'est ton oeuvre, hein? Le fameux pilleur de tombes..."

Un homme plutôt costaud sorti de l'ombre et lui adressa un sourire éblouissant. Des dents en or plein la bouche, excepté une seule sur le devant

" Exact, c'est de moi... Celui-là en avait trois, il ne m'en reste plus qu'une à mettre! Ha! "

" Personnellement, ta caractéristique de te mettre les dents en or des morts que tu dépouilles me dégoute. Mais nous ne sommes pas là pour ça. "

Tendant sa main vers Kairi, elle déclara.

" Voici Kairi, mon élève. "

Elle enchaîna immédiatement

" Kairi, voici ta première leçon. Tue-le! "

L'homme ouvrit grand les yeux et éclata de rire

" Tu demande ça à cette gamine, encore moins âgée que toi, petite que je ne connais même pas? Allons, tu l'envoie a la mort! "

D'une voix inflexible, Loveless répéta

" Kairi, je ne le répéterais pas. Tue-le! "


Dernière édition par Loveless le Jeu 9 Juil - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
San
Admin & élève de Loveless
Admin & élève de Loveless
avatar

Nombre de messages : 1025
Relation : Maître : Loveless
Arme : Keyblade Tendre Promesse
♥ Flux : -90
Date d'inscription : 02/01/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Kairi] /!\   Sam 31 Mai - 18:49

* Qu'est ce qui m'attend ? Ai-je bien fait d'accepter ce qu'elle me proposait ? *

Mille et unes questions se bousculaient dans la tête de la jeune Kairi. Elle avait accepté il y a peu de temps de devenir l'apprentie de Loveless, mais à présent, elle se demandait si son choix avait été bien judicieux. Après tout, elle ignorait les conséquences que cela aurait sur sa vie, et sur sa relation avec Sora et Riku... Et puis, elle ne connaissait son Maître que depuis quelques minutes...
Avait-elle tant de potentiel ? Au fond d’elle, elle en doutait… mais elle voulait y croire. Et qui voudrait renoncer à un tel pouvoir ? La puissance… Tous les humains en sont si désireux… Mais était-il raisonnable d’avoir accepté d’augmenter sa puissance avec ce pouvoir-ci ? Kairi savait qu’encore quelques jours auparavant, aux côtés de ses deux amis, elle n’aurait pas répondu positivement à une telle chose… Mais depuis sa rencontre avec Loveless, elle se sentait différente… et mieux que jamais. La jeune fille avait l’impression d’avoir une nouvelle vie, une autre chance. Comme si sa première vie n’avait pas été pour elle.

Quelles seraient ses futures leçons ? Qu’allait-elle faire, maintenant qu’elle suivait son Maître ? A chaque pas, l’angoisse augmentait un peu plus. Mais à chaque pas, un bonheur –bonheur que la jeune fille n’avait encore jamais éprouvé- s’installait dans son corps. Kairi se demandait si elle allait devoir dès maintenant retirer une vie… En serait-elle capable, moralement et physiquement ? Elle inspira profondément, tâchant de ne plus se poser de questions.

Cela faisait maintenant un bon moment que les deux jeunes filles marchaient. Une demi-heure, peut-être une heure ou plus encore… Les kilomètres qu’elle avaient parcourus auraient, en temps normal, fatigués Kairi. Mais pas au moment présent. Pourquoi ? La jeune fille n’y avait même pas pensé, la fatigue étant pour l’instant le dernier de ses problèmes.

Quelques minutes après s’être posé toutes ces questions, Kairi se demanda où Loveless l’emmenait. Une question banale à laquelle elle n’avait pourtant jamais pensé jusqu’ici.
Petit à petit, le paysage se transformait, devenait plus sinistre. Les deux jeunes filles arrivèrent alors dans un cimetière aux multiples tombes, dont quelques-unes n’avaient pas été entretenues depuis longtemps. Même les arbres ne venaient pas ajouter un peu de gaieté à cet endroit lugubre, car aucun d’eux n’avaient de feuilles.

La jeune fille ne savait plus où poser son regard. Elle posa ses yeux sur ceux de Loveless et suivit leur direction. Ce qu’elle vit ne la réjouit pas… Elle porta sa main au devant de son nez et de sa bouche. La puanteur du cadavre était telle que la nausée lui vint peu après. Kairi fit quelques pas en arrière pour libérer son visage.
La scène qui suivit la laissa de marbre. Elle ne pouvait imaginer cela… Cet homme la répugnait. Selon elle, un homme, si inhumain qu’il soit, ne pouvait pas faire cet acte. Pourtant, elle en avait la preuve vivante devant elle.

Lorsque son Maître lui annonça son exercice, Kairi lui porta un regard inquiet auquel elle n’eut pas de réponse. Elle resta quelques secondes paralysée, réfléchissant.


* Cesse de réfléchir, idiote. Ne la déçoit pas. *

Sans attendre une seconde de plus, la jeune fille bondit, de façon à passer au-dessus de la tête de l’étrange homme. Elle se retrouva derrière lui, et prit sa Keyblade qui apparut dans un nuage de fumée noire. Elle avait également changé de couleur, prenant un ton beaucoup plus foncé. A l’aide de son arme, elle assomma le pilleur de tombes, qui se retrouva déséquilibré et un peu désorienté. Il ne tomba pas, un simple coup de la force de Kairi derrière la tête d’une personne de telle corpulence n’avait pas suffit, et elle le savait. Le temps qu’il retrouve ses esprits, la jeune fille en profita pour faire appel à ses pouvoirs. Si elle avait tant de potentiel, elle serait capable de s’en servir seule pendant ce combat. Se concentrant au maximum, elle fixa le crâne de l’homme. Elle ne vit rien, juste le résultat de ce qui avait apparemment été une pénétration dans son esprit : l’homme prit sa tête entre ses mains. Première victoire pour Kairi, qui esquissa un sourire. Elle courut alors vers lui, glissa à terre et lui donna un coup de pieds au niveau de ses chevilles. Il tomba par terre, sur le ventre, et la jeune fille lui transperça le dos avec son arme, sans réfléchir. Le pilleur de tombes hurla de douleur, renversant la tête en arrière, et un instant plus tard, tomba pour la dernière fois, éclaboussant le visage de Kairi de son sang.
La jeune fille resta un moment muette, fixant le mort.

___________________
Je suis pervertie et perdue.


Dernière édition par Kairi le Mer 22 Oct - 22:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://friends--rock.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première leçon [PV Kairi] /!\   Dim 8 Juin - 12:50

Un grand sourire se forma sur les lèvres de Loveless. Kairi lui avait obéit, ce qui témoignait d'un certain respect envers elle, car elle avait démarré au quart de tour. Cela lui allait parfaitement, d'autant plus que Kairi lui plaisait beaucoup. Cette jeune fille, en plus du grand potentiel en sa possession avait du caractère (bien que Loveless restait persuadée qu'elle ne s'affirmerais qu'en mieux séparée de ses amis...), de l'esprit, et d'autres qualités qui lui plaisaient beaucoup.
Aussi... Le rapport maître-élève, la façon dont Kairi avait réagit et surtout pensé à ce moment là avait fait plaisir à Loveless. Si on réfléchissait d'un point de vue purement pragmatique, Kairi ne semblait pas très âgée, mais elle était tout de m^me une adolescente... Tout comme Loveless. Kairi devait être moins âgée qu'elle-même, mais, toujours d'un certain point de vue que Loveless qualifiait de "étriqué", les deux demoiselles n'avaient que quelques années de différence... Et ça, Kairi n'avait pas eu l'air, n'avait même pas imaginé ça, pensé à la différence. C'était parfait, vraiment, c'était le mot. Qu'elle ait réagit en pensant qu'elles étaient sur un pied d'égalité, d'un certain point de vue, aurait à la fois déçu et fâché Loveless. C'était un bon point pour celle qu'elle concidérait déjà comme son élève. Elle avait accepté, certes, mais cette première leçon était à la fois... Une leçon, et un test. Simple, mais efficace.


Celle qui se considérait comme la dernière membre de sa famille, qui en était donc l'héritière croisa les bras, restant en retrait. Elle connaissait de nom le pilleur de tombe contre lequel Kairi se bâtait. Un simple charognard, qui pillait les tombes. D'après ce qu'elle savait, en outre son histoire sans intérêt sur son obsession sur les dents en or des morts, Loveless avait en sa possession en autre information, mais qui l'importait plutôt peu, pour parler franchement.
Quand le cadavre qu'il exhumait était féminin, cet homme le violait. Il était profondément nécrophile ( qui aime les morts) . Et il était aussi nécrophage, car il aimait arracher des morceaux de peau et de chair aux cadavres qu'il dépouillait.


* Répugnant... *

* Sa mort sera quelque chose de nécessaire, il souillait les morts.*
* Pfff. Sans intérêt. Les morts le sont. Je me fiche du fait qu'il mérite ou pas de mourir. C'est juste un test, une leçon ou un bon entraînement pour Kairi. *
* Ne te moques pas des morts, jeune fille, je te le conseille... *

* Je me fiche aussi de ton avis... *


Pour en revenir à son élève, Kairi, physiquement elle semblait manquer un peu de muscles. Rien d'irrémédiable, au contraire. Elle avait la souplesse de la jeunesse, ainsi qu'une certaine agilité en plus de cela. Elle s'était donc déjà entraînée avant cela, c'était, dans un certain sens, plutôt bien car elle était déjà en bonne forme. Dans l'autre, ça n'avait strictement aucune importance, car l'entraînement qu'elle allait subir et suivre serait certainement tout autre. Plus ardu, difficile, piquant. Et aussi plus adapté à Kairi, plus personnel.


L'arme de Kairi avait changé... De couleur et très certainement de vocation. Comment dire... On aurait dit que la Keyblade au nom détestable, d'après les souvenirs de Kairi de "Tendre Promesse" se transformait, tout comme sa maîtresse.

* Et maintenant que je suis le Maître de Kairi, elle se transformera aussi. *

Tout collait, tout s'emboîtait. Comme les pièces d'un puzzle, la situation se reformait et tout reprenait sa place, comme si elles en avaient l'habitude...

* Allez, Kairi. *

Kairi avait effectué un saut plutôt impressionnant pour quelqu'un de sa stature, mais Loveless n'était pas si surprise. Elle en était capable aussi, et cette action ne faisait que confirmer ses pensées.

* Ah, ça me rappelle mon premier combat, réel... *

Une nuit ..... une nuit aussi douce que la lueur que jetait son actuelle lune voilée par les nuages noirs qui empêchaient cette lueur d'éclairer la terre. Mais dans l'âme de la jeune fille planter au milieu la forêt, cette douceur ne subsistait plus, seule une haine sans égale et dont les effet ne voulaient s'évaporer l'habitait. Elle ne savait pas très bien pourquoi, mais les battements de son coeur se faisaient croissants à chaque seconde, et de plus en plus fort, elle ne réflechissait presque plus. Seule une envie affolante de destruction et du chaos restaient à planer dans son esprit, lui otant toute notion du bien et du mal. Ou même d'autres chose. Si sa lucidité avait été complète, elle se serait sûrement douter de la raison pour laquelle ses pulsions chaotiques le tourmentaient : c'était la jeune femme en face d'elle. Il y avait quelques minutes, elle était tranquille, calme, sans aucune haine ni démence quelconque, presque une grande sagesse dans le regard et dans les gestes. Mais cette femme était intervenue, à leur rencontre entre deux petits chemins, en l'interpellant d'un 'eh sale chienne!'. Elle la conaissait pour avoir déja vu ses traits chez ses ennemis d'un jeune garcon qu'elle avait tué, elle devait être sa mère, mais ne savait ni son nom, ni son comportement, et encore moins si elle se battait bien. Elle avait donc décider de discuter pour s'arranger sur la suite de l'altercation.

Lui répondant sympathiquement à l'inverse de son habitude en lui demandant simplement pourquoi elle l'interpellait de la sorte et surtout pourquoi elle avait l'air d'éprouver tant de haine à son égard, quoiqu'elle s'en doutait à peu près, elle fut juste reçue par un qualificatif dont même son esprit ne connaissait le sens, qui devait être une insulte dans une autre langue magique, qu'elle n'avait surement jamais étudié. Qu'elle l'insulte ne la dérangeait pas, elle le méritait probablement plus que quiquonque, mais le pire qu'elle fit fut lorsqu'elle se mit en garde puis lui ordonna de combattre grâce à une phrase du style 'je vais te faire payer tes méfaits, sale petite ****! Mon fils nous regarde de la-haut.' Son esprit fit trois fois le tour de son cerveau, elle resta bouché bée, comme si cette insulte avait éveiller en elle une surprise des plus intense, réveillant par la même occasion de vieux souvenir des plus noirs et mélancoliques, mais surtout qui lui déchirèrent le coeur. Cela ne fit qu'aggraver son cas psychologique, qui, passer d'à peu près sain à quelques instincts meurtriers, venait de passer de ce dernier état à celui de dément. Plus aucune idée autre que celle de tuer cette femme ne germait dans sa tête.
Elle n'en avait fait qu'une bouchée, lançant des sorts qui la paralysait peu à peu, épuisant les forces de la femme sans lui laisser un instant de répi, et quand elle pouvait, elle coupait, tranchait, mutilait, de sa lame, sans aucune conscience de la douleur atroce qu'il devait lui infliger à chacun de ses coup. Sa rage était trop immense pour qu'elle se rende même compte d'ou elle se battait et de l'endroit ou sa lame passait avant de rejoindre le suivant. Elle sentait juste le sang gicler sur son visage, sur sa cape noire comme la nuit et son âme du moment, ses vêtement, et la jeune femme qui gémissait, se défendant de toute sa puissance, insuffisante certe contre Loveless mais qui contrait plusieurs de ses coups et évita à la jeune femme de perdre d'autres membres. Au bout d'une ou deux heures, Loveless étit plus qu'essouflée et avait quelques plaies et blessures sur tout le corp. Mais à quelques mètres d'elle gisait la jeune femme, un bras en moins, de longues plaies réparties sur tout le corps, et à genoux, avait laissé tomber son arme, ayant surement pris conscience de sa défaite imminente, elle suppliait.

Elle n'écouta aucune de ses suppliques, et décida, dans un éclair de luciditée, de ne pas la torturer trop longtemps et de la tuer immédiatement. Elle aurait pu l'éventrer de haut en bas, faire glisser ses entrailles et tout ce qui composait le corp humain sur le sol, souillant ses habits et les siens, mais planta simplement son épée dans le coeur de son adversaire, qui se figea dans un rictus.


C'était il y avait longtemps... Si lointain.

Mais revenons-en au combat en cours. Kairi avait utilisé un embryon de son pouvoir, c'était bien, enfin, pour l'instant. Elle avait gagné.

Loveless s'avança alors vers son élève avec un grand sourire, le regard plongé dans le sien. Il restait une dernière chose à faire pour sceller leur "contrat" maître-élève.

" Tu t'es bien battue, Kairi. Chère élève... "

Tout en pronnonçant ces mots, Loveless passa sa manche sur le bas du visage de Kairi, essuyant le qui recouvrait son menton, ses lèvres et ses joues. Presque immédiatement après, Loveless se mordit la lèvre jusqu'a ce que le sang en perle. Elle avança son visage vers celui de Kairi et posa ses lèvres contre les siennes. Kairi saignait également de cet endroit.

* Sang et salive mélangés.
Et notre contrat est signé... *
Revenir en haut Aller en bas
San
Admin & élève de Loveless
Admin & élève de Loveless
avatar

Nombre de messages : 1025
Relation : Maître : Loveless
Arme : Keyblade Tendre Promesse
♥ Flux : -90
Date d'inscription : 02/01/2008

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Kairi] /!\   Mer 22 Oct - 21:08

[ Ha. Pas du tout en retard \o/ ]


    Pour la première fois, la jeune élève avait un cadavre, qu’elle avait elle-même achevé, devant elle... Enfin, comment décrire précisément cet acte, puisque l’homme avait l’air fort et capable de se défendre, certes, mais il n’avait présenté aucun acte de résistance. Alors, manque de temps ou simplement incapacité ? Cela était pour Kairi un mystère, et le resterait sûrement pour toujours. Pourtant, elle était presque certaine qu’une perturbation allait apparaître en elle pendant plusieurs jours… Meurtre ou défense ? La jeune fille, qui n’avait encore pas l’habitude de ce genre d’acte, était tourmentée par la différence de sens de ces deux mots.
    Mais elle faisait confiance à son maître. Elle avait sûrement eu une bonne raison de lui demander de s’en prendre au pilleur de tombes. Peut-être un vieux compte à régler. Elle avait l’air de le connaître, à entendre la façon dont elle lui avait parlé. Et puis, visiblement, elle connaissait ses habitudes. A moins qu’il n’ait simplement servi d’exercice…
    Qu’importe.

    En tout cas, quel que soit l’interprétation exacte de l’acte de Kairi, elle avait toujours ce sang sur son visage, que ce soit un meurtre, ou pas. C’était une sensation que jamais elle n’avait eu l’occasion de ressentir. " Un simple liquide sur le visage ", hein ? Pas vraiment. Pour elle, c’était plutôt indescriptible, mais une forte nausée l’atteignit pendant quelques secondes. Mais pas d’éloignement de sa part ; elle fixait toujours le mort, à genoux au sol, le teint pâle et le regard livide.
    Pour une des seules fois depuis sa rencontre avec son maître, elle ne se préoccupait pas de la réaction de Loveless. Un peu comme si elle se trouvait seule devant son acte, comme si une voix lui répétait sans cesse :

    * Regarde ce que tu viens de faire. Tu en es responsable. Regarde. Tu viens de lui ôter la vie. Regarde… *

    Difficile de l’admettre. Pourtant, c’était vrai. Oui, c’était la seule vérité. Kairi n’avait pas de doute sur sa capacité à s’habituer à ce genre de chose. Mais la première fois était pour l’instant dure à accepter.

    Lors du combat, elle n’avait eu aucune difficulté à se déplacer, à sauter, à manier son arme. Elle se sentait guidée par son seul objectif et surtout, ne voulait pas décevoir Loveless. Or, maintenant, c’était comme si le mort lui injectant un poison dans son corps. Malgré sa volonté, elle restait à terre, incapable de bouger. Elle avait l’impression d’être devenue un énorme poids, une chose qui jamais ne devrait plus bouger.
    Elle ferma les yeux lentement, se forçant à décoller son regard de cette vision qui s’imposait. Kairi tourna machinalement la tête vers sa droite, ouvrant de nouveau les yeux sans but précis. Elle constata alors que sa Keyblade se transformait, changeait. Les couleurs pâles et douces qui décoraient l’arme auparavant faisaient petit à petit place à des tons plus sombres. La jeune fille ignorait quel était ce phénomène dont elle n’avait jamais entendu parlé. Etait-elle la première, ou avait-elle été mal renseignée sur les Elus ?

    Une Keyblade… Sora et Riku en possédaient une eux aussi.
    A la pensée des deux jeunes hommes, Kairi se leva d’un bond, prit sa tête entre les paumes de ses mains et chancela dangereusement avant de pouvoir s’appuyer de justesse sur un arbre. Elle s’y adossa d’abord, puis s’accroupit, n’ayant pas vraiment la force de rester debout. Elle entama alors un mouvement de son corps d’avant en arrière, son visage toujours dissimulé.

    Oui, ils lui étaient précieux. La chose ne pouvait être niée. Mais elle était certaine de les trahir. Ils n’auraient jamais adopté une telle attitude. La jeune fille avait accepté de suivre une inconnue pour développer un pouvoir qui était en elle et pourtant inconnu de sa personne ; en revanche, il était presque sûr qu’ils ne l’auraient jamais fait.
    Son propre comportement dépassait tout ce qu’elle aurait imaginé. Elle ne se sentait pas dégoûtée. Mais un sentiment étrange avait prit place en elle. Elle se sentait mal, comme si elle venait de briser quelque chose qui lui semblait éternel.
    Sauraient-ils lui pardonner ? Dans ce cas-là, elle recevrait tout de même un sermon, et pas des plus basiques, de leur part, ce qui lui paraissait logique… Mais est-ce qu’ils allaient essayer de la raisonner d’une manière ou d’une autre, ou l’accepter ? La deuxième solution lui paraissait peu probable.
    Mais dans le cas contraire… Qu’allaient-ils faire ? Là, les dizaines de réponses qu’elle trouvait à cette question se mélangeaient dans sa tête comme cela était rarement arrivé…

    Ces pensées étaient tellement profondes que lorsqu’elle ouvrit les yeux, découvrant son visage de ses mains, la jeune fille fut surprise de ne pas les trouver à ses côtés. Non. Le cimetière s’étendait toujours là. Un endroit lugubre, sombre, plutôt logique en fait.
    Alors elle se releva avec peine, la tête basse, fixant le sol. Ce n’était plus ses mains mais ses cheveux qui retombaient et qui dissimulaient ses traits à présent. Elle n’était plus paralysée, mais elle devait plutôt ressemblait à quelqu’un qui n’a plus un contrôle total de son corps, avec des parties mortes. Ainsi, elle laissait ses bras pendre, vagabonder comme ils le voulaient. De toutes façons, son allure lui importait peu au moment présent.

    Kairi leva enfin le regard, chose qu’elle avait l’impression de faire pour la première fois depuis un bon moment. Elle vit alors et réalisa après quelques secondes que Loveless s’avançait vers elle, avec un sourire qu’elle n’avait encore jamais pu voir sur ses lèvres. Elle lui adressa d’ailleurs un compliment. En tout cas, quelque chose de positif.
    La suite des événements se déroula ensuite sans que Kairi en prenne vraiment conscience. Elle fixait le regard de Loveless pendant que celle-ci essuyait le sang du mort sur son visage, le teint livide. Même sa morsure ne fit pas vraiment réagir la jeune élève.
    Evidemment, on ne pouvait pas en dire autant de l’événement qui suivit. Cela ne la dérangeait nullement, elle ne s’y attendait pas. En effet, elle n’aurait en aucun cas pu prévoir ce qui était en train de se dérouler. Elle aurait voulu avoir un mouvement de recul, chose qu’elle ne pouvait pas se permettre de faire, juste sous l’effet de surprise.
    Alors, quand les deux jeunes filles éloignèrent leurs visages, la jeune élève fixa un moment son maître, puis détourna le regard, gênée et intimidée.

___________________
Je suis pervertie et perdue.
Revenir en haut Aller en bas
http://friends--rock.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première leçon [PV Kairi] /!\   Jeu 9 Juil - 15:05

[ Non ? Non ? C'est pas possible ? Hé siiiii j'ai posté \o\ \o/ /o/ ]


Attentiooon, préférences sexuelles de Lov's 8D

Cet homme avait été, durant tout le long de sa vie, misérable et méprisable. Dégoûtant, même. Loveless en avait presque des hauts le coeur, en songeant à la continuité de son existence dont son élève Kairi avait brisé le cours, à jamais. Voler les morts était quelque chose d'irrespectueux, même pour la jeune fille qui n'avait pourtant pas les mêmes "principes" que la plupart de l'humanité. Les violer était encore pire.
Ce comportement, en plus de la répugner l'intriguait: Comment éprouver le moindre plaisir ? Les morts ne se défendaient pas. Les morts ne réagissaient pas. ils restaient innées, figés dans la position ou la Mort les avait appelés à elle. Quel intérêt ? Quelle satisfaction en tirer ? La nécrophilie n'avait jamais vraiment attiré la jeune fille. Celle-ci pouvait et avait déjà tiré une pleine satisfaction par le viol, mais d'un corps toujours vivant au moment de l'acte sexuel à proprement parler. L'individu vivant se débattait souvent, se soumettait parfois, mais toujours réagissait. Alors coucher avec un paquet de chair inerte, merci bien...

Pour continuer sur le sujet, il serait mensonge que d'affirmer que la jeune fille aux cheveux ailes de corbeaux préférait le viol à l'acte consentant. Dans ce domaine-là, elle avait testé pas mal de choses, durant une période ou elle cherchait le bonheur par tout les moyens. Le bonheur pouvait peut-être passer par le plaisir des sens, avait-elle pensé, en proie à une dépression et à un trouble des plus grands. En pleine recherche d'elle-même, qui n'avait d'ailleurs jamais aboutit, elle chercha par tout les moyens qu'elle connaissait à se faire plaisir. Ce fut une période de sa vie qu'on peut décrire par un seul terme: luxure.

L'alcool, les drogues, le sexe. On pouvait acheter les trois, il suffisait de payer et de connaître les endroits. Dans certains endroits obscurs de chaque monde existant règnent la luxure. Vous n'avez jamais entendu parler de l'alcool tiré des nombreux fruits de Hawaï ? Ils servent à autre chose qu'à jouer au balon avec, une fois un peu vieillis. Ou encore, vous ne connaissez pas Sommeil, cette drogue très puissante, qu'on peut utiliser comme somnifère à dose très légère ou alors comme anesthésiant ? Tiré du poison de l'aiguille du Château du Royaume du Sommeil, cette drogue à pour particularité de vous assoupir, vous plonger dans des rêves et fantasmes variés... Et croyez-vous vraiment qu'il n'y a que de simples infirmières à la Chambre de régénération ? Que la prostitution n'est pas au coeur du Pays des merveilles ? Quelle naïveté...
Sans parler d'Ilusiopolis, la capitale dans ce domaine-là ! Pour toute personne ayant de quoi payer, et notre demoiselle était parée à ce niveau-là, l'"héritage" de sa famille étant des plus importants, elle pouvait se procurer tout ce qu'elle désirait.

L'amour s'achète-t-il ? Le bonheur as-t'il un prix ? Combien de Munnies pour être heureux ?

N'ayant pas reçu assez d'affection, n'ayant pas été gâtée, Loveless rechercha les meilleurs alcools, les nourritures les plus fines.N'ayant jamais reçu ou connu l'amour, elle le rechercha par divers moyens. Les hommes, les femmes, peu importait à partir du moment ou ces êtres pouvaient satisfaire son désir. Leur identité sexuelle importait si peu. Et pour finir, Loveless se procura les drogues les plus puissantes, les plus dures pour essayer de se plonger dans des illusions joyeuses et pseudo-heureuses.
Ce fut un échec, et cette période de sa vie est finie. Il faut vivre autrement que dans un songe.

La demoiselle reporta son regard sur le visage de son élève, maintenant maculé de leurs sang à toutes les deux. Néanmoins, ce n'était pas le sien, mais celui de son adversaire. Un homme, malgré ses particularités répugnantes qui était expérimenté, tellement de fois plus grand, large, lourd et âgé qu'elle. Ce n'était qu'un exercice, une leçon à proprement parlé. La Mort d'un individu, le crime gratuit commis pour la première fois était un moment fort dans la vie de toute personne. Ce n'était pas de la défense, Kairi aurait pu fuir. La jeune fille ne l'aurait pas arrêtée (mais plutôt méprisée). Elle avait commis un meurtre.

Loveless avait stoppé le baiser pour observer le visage de son élève. Celle-ci, un peu empourprée, avait détourné le regard. Cela signifiait-il qu'elle était gênée ? Dans ce cas, il faudrait certainement attendre un peu pour qu'elle accepte de son propre chef de partager la couche de son maître. Mais ce ne serait qu'on question de temps. Loveless n'avait pas envie de forcer son élève à faire quoi que ce soit.

La jeune fille leva la main jusqu'au visage de Kairi et lui caressa délicatement, du bout des doigts la joue. Ses doigts allèrent ensuite jouer avec les boucles de sa chevelure, pendant qu'elle se pencha pour lui murmure doucement à l'oreille

" Ce fut un bon combat, Kairi. Ton maître te félicite... "

Une bouffée de désir fit légèrement trembler la voix de la jeune femme sur le dernier mot. Elle ne sauta cependant pas sur la demoiselle, et continua ses caresses tout en essayant de ne pas se faire trop... Insistante...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première leçon [PV Kairi] /!\   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première leçon [PV Kairi] /!\
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG- Renaissance :: RPG :: { The World That Never Was } :: Le Cimetiere Des Keyblade-
Sauter vers: