AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un coeur en peine|Sora|

Aller en bas 
AuteurMessage
Raven
Wonderful Darkness
avatar

Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 24
Arme : Keyblade
♥ Flux : 125
Date d'inscription : 09/06/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Un coeur en peine|Sora|   Mer 8 Déc - 17:50

Je m'extirpe péniblement du passage de Ténèbres que j'avais créé il y a de ça quelques secondes à peine. Une fois sortit du nuage noir, je vérifie que mon chapeau est bien en place sur ma tête, et époussète distraitement mon long mateau noir. Tout aussi distraitement, je sors mon paquet de cigarette et m'en allume une, sachant pertinemment que je ne faisais que m'intoxiquer en faisant ça, mais je n'y pouvais rien. Depuis que j'avais goûté à cette cochonnerie, peu après mes dix-huit ans, je ne pouvais pas m'en passer. Je me souvenais de la première fois que j'avais essayé. Si j'avais commencé à fumer, c'était pour qu'on arrête de me prendre pour un gamin fragile et sans défense. Je trouvais que ça donnait un air plus "mature"... Et comme un abruti, j'avais essayé. Au début, j'avais trouvé cela vraiment déguelasse, il n'y a pas d'autres mots possibles pour définir le goût qui avait envahit ma bouche et ma gorge, brûlant mes pauvres poumons. Poumons qui s'étaient finalement habitués à cet étrange nuage cancerigène, puisque maintenant, ça ne leur faisait plus rien. Bien que je n'appréciâs d'abord pas la saveur et la texture si particulière de ce bâtonnet toxique, je m'étais décidé à le finir, histoire de ne pas l'avoir acheté pour rien. Encore une fois, j'étais un parfait idiot. Pas que je ne le sois plus aujourd'hui, mais avant, l'étendue de ma bêtise était relativement... "exceptionnelle" dirons-nous. Bref, tout ça pour dire que j'étais un abruti finit, un point c'était tout. Cette histoire de clopes, comme on dit plus couramment, me rappelait vaguement la fois où je m'étais décidé à me faire un piercing à l'oreille, afin de paraître "plus masculin". Tch... Ce n'était tout de même pas ma faute si j'étais complexé par mon visage trop fin et trop féminin.

Machinalement, je coinçais ma cigarette entre deux de mes doigts, la tapotai doucement pour faire tomber la cendre qui menaçait de s'écrouler sur le bout de mes bottes. Mes yeux ambrés fixèrent quelques instants le bout de l'impasse dans laquelle je me trouvais. Ma cigarette de nouveau coincée entre mes lèvres, je me mis en marche histoire de voir à quoi ressemblait ce monde encore nouveau pour moi. Je débouchais sur une place éclairée par quelques lampadaires. Les étoiles constellaient le ciel noir. D'ailleurs, si je devais me fier à l'allure de la voûte céleste, je dirais que c'était la nuit, mais quelques passants à l'air parfaitement éveillés contredisaient ma théorie. Ce devait probablement être un monde comme Halloween Town, où le jour et la nuit étaient indéfinissables. Oui, c'était tout à fait possible. L'air légèrement blasé, je rebaissai la tête, commençant sérieusement à avoir mal à la nuque à force de regarder les étoiles. L'une de mes mains gantées vint masser cette dernière, dans l'espoir de la soulager un peu.

J'entrepris ensuite de prendre un peu connaissance de mon nouvel environnement. Toujours immobile, juste à l'entrée de la ruelle que je venais de quitter, j'observais la place où quelques personnes se promenaient ou semblait attendre seul dieu savait quoi. Un arbre par-ci par-là, deux-trois gosses, quelques commerces... Ce monde avait l'air vraiment vivant comparé aux autres mondes que j'avais visité auparavant.

Je sentis ma gorge devenir brusquement sèche, et mon coeur se serra dans ma poitrinne, opressé par un sentiment que j'aurais préféré ne pas ressentir. Ce monde me rappelait... Me rappelait énormément de choses. J'étais pourtant certain d'avoir refourgué ces satanés souvenirs au fin fond de ma mémoire, dans un coin bien poussérieux où ils leur auraient été normalement impossible de s'échapper. Mais non... Ils me revenaient, tous en même temps, mettant mon esprit sans dessus-dessous. Je tentais de faire comme si de rien n'était, mais je ne pouvais ignorer la pression qui s'exerçait sur mon coeur. Brusquement, je fus contraint de me débarrasser de ma cigarette à moitié consumée, prit par une incontrolable quinte de toux. Hu... Ca ne faisait pas du bien, j'avais l'impression que quelqu'un s'amusait à râcler ma gorge avec un couteau ou un autre objet contendant. Je plaçais ma main droite devant ma bouche, essayant tant bien que mal de me calmer. Quelques larmes perlèrent au coin de mes yeux, à cause du "mal" qui me secouait depuis environ une minute maintenant.

Une fois calmé, j'essuayais mes yeux d'un revers de main, l'air maussade. Je ne me sentais pas à mon aise sur ce monde qui ravivait des souvenirs douloureux en moi. Tous mes muscles étaient crispés, dans l'espoir de retenir des choses que je ne voulais absolument pas voir sortir. J'étais plus faible que ce que je croyais, perdre littéralement pieds à cause d'un monde que je ne connaissais pas. Ce n'étaient pourtant que de simples souvenirs... Souvenirs qui m'avaient plongé dans le noir froid et inquiétant. Enfant, j'avais toujours été effrayé par le noir, mais maintenant, tout avait changé. Je n'avais plus peur des ombres, puisque j'en étais devenu une moi-même. Je serrai les poins en soupirant, baissant la tête et dissimulant mes yeux qui briallaient d'une lueur tristes sous l'un des bords de mon chapeau. Bien sûr, ainsi, je ne pouvais voir que mes pieds, et ne voyais pas s'il y avait du monde devant moi, ce qui me rendait responsable de l'incident qui se produisit: je percutais malencontreusement un passant. Etant de constitution robuste, je ne fis qu'un pas en arrière sous le choc, mais je ne sus pas ce qu'il advint de la victime de ma maladresse, étant aveuglé par mon chapeau qui venait de se renverser sur mon visage pâle. Le remettant en place, je marmonnais d'une voix étranglée par la peine que je voulais dissimuler:


"Hum... Désolé..."


Et voilà que je m'excusais, chose qui n'était pas dans mes habitudes. Je devais vraiment être dérangé par ce lieu pour avoir prononcé ces mots...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   Sam 11 Déc - 12:53

Pour le moment, le passé n'avait rien d'étonnant et semblait aussi calme que dans ses souvenirs... Cependant, le premier changement était qu'il avait 15 ans dans ce passé et qu'il pouvait voyager entre les mondes avec un vaisseau gummi... Ces derniers n'étaient pas sensé existé à cette période mais cela l'arrangeait en fait... En effet, il aurait eu beaucoup plus de mal à se déplacer sans lui...
Il avait donc quitté l'Ile du Destin après avoir fait une première rencontre sur son île. Est-ce que ce brusque changement de taille et d'âge allait lui causer des problèmes ? Surement que non, à ce moment, il était sur son île à jouer tous les jours avec Riku...
En parlant de ce garçon aux cheveux argentés, Sora devint un peu mélancolique. Il ne l'avait pas trouvé sur l'île et il n'avait pas vu le jeune Riku qui devait exister à cette période. Etait-il le seul à avoir fait ce voyage ou bien, tous ses amis l'avaient suivi ?

Ruminant ses pensées, assis sur le siège de son vaisseau, il regardait d'un air passif, les Entrechemins qui se trouvaient devant lui. Les mondes n'avaient guère changé en apparence, en tout cas, à part la Forteresse Oubliée qui semblait être au temps de sa grandeur et qui portait fièrement son nom de Jardin Radieux !
Cependant, Sora ne choisit pas cette destination... Guidé par ses propres souvenirs, il se décida d'aller à la Ville de Traverse, voir s'il pourrait "retrouver" Léon et les autres.
Tournant la tête machinalement vers sa droite et sa gauche, il poussa ensuite un long soupir. La solitude lui devenait pesante... Pourrait-il vraiment réussir cette nouvelle quête seul ?

Un rayon de lumière au milieu de la place et le jeune héros apparut dans la Ville de Traverse. Rien n'avait changé ici à part le nombre de gens qui arpentaient les rues. Il y avait aussi un peu moins de maisons construites. Mais il n'avait pas de temps à perdre. Léon et les autres seraient surement dans la maison du 3e quartier. D'un pas vif, il se mit à se diriger vers la porte du 2e quartier. Puis il entendit quelqu'un tousser bruyamment et se rendit compte qu'il s'agissait d'un jeune garçon avec une veste noire et un chapeau noir sur la tête.
Ne pouvant le laisser ainsi, il se dirigea vers lui mais il s'était calmé et remit à avancer droit devant lui. Sora voulut l'interpeller mais trop tard. Le jeune homme le percuta, ce qui le fit reculer d'un pas. Le chapeau de l'homme lui était tombé sur le visage. Il avait des cheveux bruns coupés courts et tandis qu'il remettait son chapeau, Sora se rendit compte qu'il avait une cigarette dans la bouche.


"Hum... Désolé..."

Ce n'est pas grave ! Mais je t'ai vu tousser tout à l'heure, est-ce que ça va ? demanda le maître de la Keyblade. En fait, je me nomme Sora et toi, qui es-tu ?

L'Elu tendit sa main droite à la personne dans l'espoir qu'il la serre. Quel curieux personnage tout de même ! Mais il avait l'air sympathique. Peut-être allaient-ils devenir amis ? Sora souriait à son interlocuteur qui ressemblait à un petit gentlemant avec ses vêtements. Une aura mystérieuse se dégageait de lui ainsi qu'un mystérieux pouvoir qui lui était familier mais qu'il n'arrivait pas à comprendre.
Il devait en apprendre plus sur lui, de toute façon, Léon et les autres ne le connaissaient pas encore donc il pouvait attendre encore un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Wonderful Darkness
avatar

Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 24
Arme : Keyblade
♥ Flux : 125
Date d'inscription : 09/06/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   Sam 11 Déc - 18:44

Ce n'est pas grave ! Mais je t'ai vu tousser tout à l'heure, est-ce que ça va ? En fait, je me nomme Sora et toi, qui es-tu ?


Je fixais le jeune homme avec étonnement, surpris par sa réaction. Je m'attendais plus à me faire rabrouer par je-ne-sais-quelle personne mal lunée, et ... et non. Je me retrouvais face à un adolescent d'une quinzaine d'années, mal coiffé et souriant. Ses cheveux bruns partaient dans tous les sens, lui donnant un air enfantin renforcé par l'innocence qui brillait au fond de ses yeux bleus. Son visage fin avait gardé encore quelques rondeurs de l'enfance, sans pour autant lui donner vraiment l'air encore plus gamin, juste ce qu'il fallait. Enfin, je m'exprimais mal là, mais l'essentiel était que je me comprenne, ce qui était le cas. Bref, tout ça pour dire que la personne qui se tenait en face de moi n'avait pas l'air bien vieille. M'enfin, ce n'était pas comme si son âge avait une quelconque importance pour moi.

Mes yeux dérivèrent lentement vers la main qu'il me tendait. Je la regardais quelques instants, pesant le pour et le contre, pour la saisir. Je ne savais pas vraiment quoi faire. Cela faisait bien dix ans que j'avais perdu l'habitude d'avoir des relations amicales ou autres avec qui que ce soit, et là, cette main tendue me prenait complètement au dépourvu. Déjà chamboulé par les quelques souvenirs qui venaient de ressurgir dans mon esprit, j'en oubliais d'envoyer balader Sora. J'eus un instant de flottement, où mon esprit refusa de fonctionner, avant que je ne me dise que le jeune brun ne méritait pas de subir les aléas de mon humeur froide et insociable. Peut-être qu'aujourd'hui je pourrais essayer de faire quelques efforts, d'essayer de tisser des liens avec quelqu'un...

Toutefois, je me resaisis bien vite, me rappelant que je ne pouvais pas me permettre ce genre de chose, et qu'au fond, je ne devais pas en avoir tellement besoin puisque je m'étais très bien débrouillé seul jusqu'à maintenant. Après tout, je n'étais plus que l'ombre de moi-même depuis ce fameux jour, il y a dix ans, ce jour où je m'étais fais rejeter et où tous les efforts que j'avais fournis avaient été balayés d'un revers de main, ne me laissant aucun espoir pour me reconstruire. C'était entre autre à cause de ça que je fuyais la compagnie des autres, je craignais trop que l'on me rejette à nouveau, comme si cela allait "m'affecter". Mais ça, je ne l'avouerais pour rien au monde, je serais bien trop honteux si quelqu'un venait à découvrir cette raison... Qui n'était pas la seule à me conforter dans ma sollitude. L'autre était que je ne comprenais pas les autres. Ce qui était un peu normal, puisque j'avais passé beaucoup de temps seul dans l'ombre des autres.

Je repris quelque peu pieds dans la réalité, songeant à ce fameux Sora que je devais faire attendre, ne lui fournissant pour le moment aucune réponse qui pourrait le satisfaire ou non. Je jetais de nouveau un bref coup d'oeil à sa main tendue, avant de la saisir en détournant le regard.


"Je m'appelle Raven... Raven Nightray. Et ne t'inquiètes pas si je tousse, je crois que je fume un peu trop..."


Je ne savais pas vraiment ce qui m'avait prit de dire ça, mais une chose m'intrigait? Après quelques temps de réflexion, je m'étais rendu compte que le nom de "Sora" ne m'était pas inconnu. Actuellement, j'étais bien incapable de dire où je l'avais déjà entendu, c'est pourquoi je l'interrogeais avec une voix un peu froide à ce sujet.

"Sora... J'ai l'impression d'avoir déjà entendu parler de toi..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   Lun 20 Déc - 21:09

L'air souriant, les cheveux en pétard et deux yeux bleus pétillants de joie, voilà comment on pourrait décrire le visage de Sora en seulement quelques adjectifs. Il tendait sa main en direction du jeune fumeur en ayant l'espoir que ce dernier la lui serre. Il sentait que le garçon au chapeau l'observait mais il s'en fichait, de toute façon, il était assez beau gosse et il ne se sentait nullement offensé de l'intérêt qu'on lui portait.
En fait, il s'en fichait, préférant découvrir la personne plutôt que de se préoccuper de ces détails.
En attendant, le temps semblait s'étendre sans que rien ne se passait. Le jeune garçon semblait pensif devant la main tendue. Avait-il peur à moins que les relations amicales lui étaient inconnues ? Loin de s'en offenser, il laissa sa main tendue vers la personne qui l'avait percuté quelques minutes plus tôt en attendant de voir sa réaction.
Il semblait extrêmement pensif, sans trop savoir quoi faire ni comment réagir face à cette réaction pourtant spontanée. Il fallait dire que Sora se sentait lui aussi un peu perdu dans ce monde qui lui était totalement inconnu. Il avait un but mais tout était tellement obscur... Il était si seul aussi dans cette époque qui lui avait semblé si calme lorsqu'il y avait vécu il y a dix ans mais maintenant, tout semblait si différent. Les gens sur son île, les vaisseaux gummi et même le fait qu'il avait gardé sa taille et ses habitudes de ses 15 ans alors qu'il se trouvait 11 ans dans le passé.

Puis, le garçon finit par lui serrer la main, le tirant de sa rêverie. Sora sentit alors dans sa poigne que l'inconnu n'avait plus eu le temps de serrer la main à une autre personne depuis un long moment.
Un sourire amical se dessina alors sur son visage, pour lui montrer qu'il était là pour sympathiser et qu'il voulait juste faire connaissance avec lui. Mais l'inconnu au chapeau tourna le regard avant de parler alors qu'il fixait un élément anodin de la rue.


"Je m'appelle Raven... Raven Nightray. Et ne t'inquiètes pas si je tousse, je crois que je fume un peu trop..."

Sora leva un sourcil interrogateur... Il fumait donc, Raven Nightray.... Il grava ce nom dans sa mémoire ainsi que son apparence avant de remarquer les ongles un peu jaunies de ses doigts et l'odeur de tabac froid qui entourait le jeune homme. En effet, il fumait...
Sora n'avait jamais eu l'occasion ni l'envie de toucher à une telle chose. Il avait toujours détesté l'odeur et la fumée que cela dégageait car cela lui piquait les yeux.


"Sora... J'ai l'impression d'avoir déjà entendu parler de toi..."

Pourtant, dans cette époque, il n'était qu'un jeune garçon parmi les autres sur son île à moins que... Lui aussi venait du futur. Mais oui, c'était la seule explication ! Ce qui voulait dire que Kairi et Riku se trouvaient aussi dans cette époque ! Ainsi que le roi, Donald et Dingo ! Un sourire rayonnant apparut alors sur le visage de Sora.
Il se mit à se frotter la tête avec sa main droite avant de sourire d'une manière un peu plus gênée.


Tu as entendu parler de moi ? Où ça et quand ? Et puis, aurais-tu rencontrer un certain Riku ou même une fille nommée Kairi ?

Il était de plus en plus excité à l'idée de pouvoir retrouver ses amis. Il était sûr qu'avec eux, il saurait enfin quoi faire, il trouverait son but et enfin, il sauverait les mondes de cette époque de l'influence des Ténèbres et par la même occasion, il sauverait son époque !
Sora se demandait s'il allait finir par effrayer Raven à cause de cet excès de joie mais il n'arrivait à se calmer. Il n'était plus seul !
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Wonderful Darkness
avatar

Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 24
Arme : Keyblade
♥ Flux : 125
Date d'inscription : 09/06/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   Mar 21 Déc - 17:36

"Tu as entendu parler de moi ? Où ça et quand ? Et puis, aurais-tu rencontrer un certain Riku ou même une fille nommée Kairi ?"

La réponse ne s'était pas faite attendre, et elle était emprunte d'excitation et d'espoir, comme si ma réponse aurait put lui rapporter des choses, ses amis en l'occurence, qu'il avait perdu. Malheureusement pour lui, j'allais devoir briser sa joie, le seul nom me revenant étant le sien, Sora. Quant à ses autres questions, je n'étais pas certain de pouvoir les satisfaire non plus. Où et quand avais-je bien pus entendre parler de lui ? Voilà des interrogations qui méritaient bien que l'on s'intéresse à elles. Mais prenons le temps d'y réfléchir calmement et d'en tirer un maximum d'éléments qui pourraient parvenir à atténuer la flagrante curiosité du jeune homme. "Où ça ?" Dans l'endroit dans lequel j'avais passé les dix dernières années de ma vie, c'est à dire en allant de monde en monde, restant dans l'ombre, laissant trainer mes oreilles et mes yeux là où personne ne songeait que je pouvais me trouver. J'avais pus en entendre des choses, et aussi en voir, mais le plus intéressant, c'était ce qui pouvait parvenir jusqu'à nos oreilles. Sora, Sora, Sora... Toutes les personnes que j'avais pu croiser n'avaient que ce nom là à la bouche. Cependant, loin d'être curieux et de chercher à en apprendre plus sur ce jeune homme mystérieux, je m'en étais lassé et avait préféré me contenter de connaître juste son nom. D'après ce que j'avais constaté, c'était le genre de personne à se faire facilement aimer de tous, à créer des liens facilement et d'obtenir ce qu'il voulait en un claquement de doigts. Ce n'était qu'un gamin inutile et ignorant. C'était l'image que je m'étais faite de lui et qui était restée gravée dans mon esprit, jusqu'à aujourd'hui. Avec le recul, je devais bien avouer que si j'avais eu ces mauvaises pensées, c'était certainement dut à la jalousie. Cependant, de quoi avais-je pus être jaloux ? Du fait que les gens se souviennent de lui ? Ouin ça devait être ça. Toutefois, je ne pouvais blâmer l'adolescent, puisqu'il n'y était pour rien. Si je voulais laisser une trace de mon passage dans cet univers, j'étais le seul à pouvoir le faire, il m'était impossible de reléguer cette tâche à quelqu'un d'autre.

M'enfin, bien que la réponse à la question concernant le lieu n'était pas totalement dégagée, j'entrepris de réfléchir au quand. Hum... Je ne me souvenais pas vraiment. Ca faisait tellement longtemps que j'avais cessé de me repérer dans le temps de façon précise. Ce genre de notion était floue dans mon esprit. Je savais quand avait eu lieu le début de mon errance, dans quelle circonstance, ect... je savais aussi ce qu'il s'était déroulé durant mon voyage et dans quel ordre, mais quand il s'agissait de dire précisément il y a combien de temps cela s'était produit, je me retrouvais bien embêter. M'enfin, me voilà pas plus avancé, à réfléchir avec un air quelque peu perplexe sur le visage. Je décidai tout de même de répondre à Sora avec une voix un peu rauque
:

"Hum... Je ne sais plus précisément où et quand j'ai entendu parler de toi, ni même pourquoi, mais une chose et sûre, ce que c'était il y a un bon moment..."


Machinalement, je me mis à fouiller dans mes poches dans l'espoir d'y trouver une nouvelle cigarette. Une fois l'objet de ma convoitise en main, je m'empressais de l'allumer et de le porter entre mes lèvres. Entre deux bouffées du fin bâtonnet blanc, je demandais distraitement en l'observant du coin de l'oeil:

"Dis moi qui tu es... Je n'ai entendu que ton nom et tu m'intrigues..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   Mer 22 Déc - 16:33

La réponse de Raven avait suscité une vague de joie extrême chez le jeune Sora. S'il n'avait pas été le seul à voyager dans cette époque, il était largement possible que d'autres personnes aient pu venir ici dont Riku et Kairi. Et puis, il ne voyait pas comme Raven pouvait le connaître autrement que par ses exploits passés ou futures, ça dépendait du point de vue.
En tous les cas, le jeune homme au chapeau semblait extrèmement pensif. Peut-être voulait-il se rappeler de tous les détails possibles pour lui fournir ensuite une réponse la plus claire et détaillée possible. Le jeune garçon jeta un regard autour de lui. La ville était toujours aussi calme, peu de gens marchaient dans les rues, on était bien loin du climat de crainte et de peur qui allait régner ici une dizaine d'années plus tard.
Voyant qu'il n'avait rien d'autre à faire, il se mit à observer les lieux d'un air scrutateur. Aucun Sans-coeur, logique car ils n'étaient pas encore créés et par conséquence, il n'y avait aucun Simili. Mais cela voulait-il vraiment dire que les mondes étaient en sécurité ?
Il en doutait, son double lui avait prouvé le contraire... Il n'était pas doué pour réfléchir, il préférait largement agir mais il essayait de calmer le mieux possible son excitation afin de ne pas se mettre à crier et se faire remarquer par tout le monde.

Sora recentra son regard sur Raven qui semblait un peu perplexe. Quelque chose de mal ? Enfin, le jeune homme se décida à lui répondre d'un voix un peu rauque.


"Hum... Je ne sais plus précisément où et quand j'ai entendu parler de toi, ni même pourquoi, mais une chose et sûre, ce que c'était il y a un bon moment..."

Apparemment, il ne connaissait ni Riku ni Kairi... Espoir détruit, la déception prend place à l'espoir... Mais au moins, il savait qu'il y avait une chance de les retrouver. Plongeant dans ses pensées, il ne fit même pas attention aux gestes du garçon qui s'empara d'une cigarette avant de l'allumer de façon presque machinale. On voyait qu'il était un fumeur régulier...
Un nuage de fumée venant dans sa direction le fit tousser et le tira de sa rêverie tandis que Raven se mit à le questionner.


"Dis moi qui tu es... Je n'ai entendu que ton nom et tu m'intrigues..."

Mon nom est Sora, je suis le maître de la Keyblade ! dit le jeune héros en faisant apparaître Chaine Royale dans sa main droite. Riku et Kairi sont mes meilleurs amis !
Mais toi, qui es-tu ? Ton nom m'est totalement inconnu...


Baissant son arme mais la gardant à la main, il se demanda comment allait se dérouler la suite. En même temps, il n'avait pas grand chose à faire pour le moment alors autant en apprendre davantage sur cette personne qui elle semblait le connaître...
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Wonderful Darkness
avatar

Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 24
Arme : Keyblade
♥ Flux : 125
Date d'inscription : 09/06/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   Ven 24 Déc - 16:30

"Mon nom est Sora, je suis le maître de la Keyblade ! Riku et Kairi sont mes meilleurs amis ! Mais toi, qui es-tu ? Ton nom m'est totalement inconnu..."


J'haussais un sourcil surpris en voyant apparaître l'arme en forme de clef dans sa main droite, m'attendant à toute sorte de choses plus incongrues les unes que les autres, mais pas vraiment à ça. La Keyblade, arme aussi sainte que destructrice, pouvant anéantir les mondes qui formaient notre univers ou, tout au contraire, les sauver, entre les mains de ce gosse. Cela me semblait n'être qu'une bonne blague, rien de plus... Et pourant ça ne l'était pas, car la Keyblade était bien entre ses doigts. Sous l'effet de la surprise, j'inspirais brusquement une bouffée de ma cigarette, ce qui eût pour effet de me faire tousser bruyamment. J'ôtais le bâtonnet de mes lèvres et le gardais quelques instants entre mes doigts, le temps de me calmer. Mon poing devant ma bouche, je tentais de retenir les quintes de toux sèches qui secouaient mes poumons. Ah, ce n'était peut-être pas un bon jour pour fumer aujourd'hui... M'enfin, ça ne m'empêcha pas de garder ma "drogue", comme certains pourraient qualifier ce que je tenais entre mon index et mon majeur. En plus, je n'avais presque plus de clopes, donc je n'allais pas gaspiller mes maigres réserves pour l'instant, pas que je les gaspille d'habitude, mais voilà quoi, j'en avais déjà écrasé une tout à l'heure... Bref, revenons-en à nos moutons. Sora était un maître de la Keyblade... Bon, d'accord, ce n'était pas si dur à croire, vu qu'il m'avait apporté une preuve plus que crédible. La seule chose qui me dérangeait maintenant, c'était sa dernière question.

Il n'avait jamais entendu mon nom, chose qui n'était pas étonnant vu la dernière décénnie que j'avais passé seul. Seul dans un coin d'ombre à essayer de reconstruire ce que mon père avait brisé d'un revers de main, en vain. Tous les efforts que j'avais fais étant enfant n'avait eu aucun effet sur mon entourage, et pourtant... C'était ce qui m'avait permi "d'avancer" pendant quinze ans. Au bout de ces quinze longues années à attendre ne serait-ce qu'un peu de reconnaissance ou seulement qu'on se souvienne de mes actes, mes espoirs avaient été anéantis sans qu'on me laisse la moindre chance de me relever. A partir de ce jour, j'avais nourris une certaine haine à l'égard de toutes ces personnes souriantes et rayonnantes de joie: ça me répugnait de voir cette vie heureuse à laquelle je ne pouvais accèder. Cette haine était en fait de la jalousie, sentiment qui m'habitait encore aujourd'hui et que je ne cherchais pas à combattre puisqu'il faisait partie de moi. C'était ce qui me définissait: Raven, un coeur emplit de jalousie et de honte. Honte de mon existence insignifiante et de ne pas être à la hauteur de l'arme qui m'avait été confiée. Je ne méritais pas de manier la Keyblade. Finalement, peut-être que mon paternel n'était pas si loin que ça de la vérité... Je n'aurais peut-être jamais dus naître...

Silencieux, je secouais la tête et relevais les yeux. Tout ce qui nous entourait semblait être paisible, loin des soucis que les mondes avaient connus auparavant. Les quelques passants étaient souriants... Détournant le regard, mal à l'aise, je répondis d'une voix étranglée et monotone:


"Je... je suis Raven, un être qui ne devrait pas exister..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   Dim 26 Déc - 20:55

Sora ne put rien faire pour contenir la surprise de son interlocuteur. Il savait que faire apparaître son arme de façon aussi spontanée pouvait en étonner plus d'un. Il était rare de voir une arme se matérialiser dans les mains de son propriétaire mais sur le coup, il n'y avait pas songé une seule seconde. Il vit alors Raven inspirer une grande bouffée d'air qui se révéla être un bouffée de fumée car il avait une cigarette à la bouche. Le résultat fur prévisible... Le garçon se mit à tousser bruyamment sous l'effet de la fumée de cigarette dont il retira le bâtonnet fumant de sa bouche pour pouvoir tousser sans souci. Le jeune héros allait se porter à son secours lorsqu'il comprit que Raven préférait se débrouiller seul. Chaîne Royale trônait fièrement dans sa main droite, l'extrémité de l'arme reposant sur le sol, permettant à Sora de s'appuyer dessus.

Mais qui était cet homme qui se faisait passer pour un petit gentleman ? La sensation étrange de se faire connaître sans connaître l'autre était des plus étranges. Il voulait en savoir plus sur ce jeune fumeur qui semblait aussi étrange que renfermé sur lui-même. Sora l'avait compris dès qu'il l'avait vu, que ce garçon vivait seul et ce depuis longtemps...
Mais il semblait aussi sombre que mystérieux et Sora aimait les mystères surtout quand il devait les résoudre.
Il attendit alors que son interlocuteur lui réponde car il avait compris que ce dernier préfèrait prendre son temps pour répondre, comme s'il réfléchissait intensément à la réponse qu'il pourrait donner.


"Je... je suis Raven, un être qui ne devrait pas exister..."

La voix était étranglée et étouffé comme s'il avait honte de sa réponse. Sora leva un sourcil interrogateur avant de répondre immédiatement car il ne lui fallait pas beaucoup de temps pour trouver ses mots.

Serais-tu...un Simili ? demanda-t-il. Pourtant, j'en ai pas l'impression....

En effet, il avait le pressentiment que la personne devant lui était humaine, il avait cru voir très clairement des expressions marquant un quelconque sentiment mais il pouvait bien se tromper. D'ailleurs, il pouvait très bien faire semblant, les membres de l'Organisation savaient très bien simuler un quelconque sentiment alors qu'il n'avait pas de coeur. Néanmoins, il n'était pas convaincu et posa sa Keyblade sur son épaule gauche tandis qu'il attendait la réponse du garçon qui mettrait un certain temps avant de lui parvenir, encore une fois...
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Wonderful Darkness
avatar

Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 24
Arme : Keyblade
♥ Flux : 125
Date d'inscription : 09/06/2010

Who are you ?
X I am..:
Munnies: 300

MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   Mar 28 Déc - 19:50

"Serais-tu...un Simili ? Pourtant, j'en ai pas l'impression..."


Comme d'habitude, je ne répondis pas immédiatement à la question posée. Un simili ? Qu'est ce que c'était que ça ? Je n'en avais jamais entendu parlé, et à entendre la façon dont le jeune homme avait prononcé ce mot, ça ne devait pas être quelque chose de très agréable d'être l'une de ces choses. Actuellement, j'étais en train de me rendre compte à quel point je pouvais être ignorant, et à quel point cela pouvait être frustrant de ne pas savoir. Toutefois, gardant mon éternel sang froid, je répondis pragmatiquement par une autre question:

"Un simili..? Qu'est ce que c'est que ça..?"


Mes pupilles ambrées brillèrent d'une lueur curieuse, chose qui n'était pas arrivée depuis un sacré bout de temps. "Blasé" par ce qui m'entourait, j'avais finis par me désintéresser totalement de mon environnement. Sauf que maintenant, la rencontre avec le maître de la Keyblade avait réveillé certaines choses en moi, des choses que j'avais mis de côté depuis bien longtemps. Quelque part, cela me rassurait car ça voulait dire que je n'étais pas totalement "mort", que je pourrais peut-être essayer de remonter la pente. Enfin... Non, pas remonter la pente. Je n'avais pas le coeur à ça, si c'était pour me ramasser encore une fois, non merci.

Je soupirais brièvement en fourrant mes mains dans mes poches, repensant distraitement à ce que j'avais dis plus tôt. Je n'aurais peut-être pas dus dire tout haut ce que je pensais, j'allais passer pour un imbécile, encore une fois. M'enfin, en même temps, je n'avais fais que répondre à la question de Sora concernant mon identité. Cependant, l'adolescent semblait relativement curieux et je n'étais pas à l'abri d'un nouvel interrogatoire. Je devrais probablement couper court à ses "potentielles" idées de questions... Chose que je fis quelques secondes après avoir songer à ça.


"Et ne poses pas trop de questions non plus... Je suis sûr que tu ne voudrais pas en connaître les réponses..."


[HRP/ Désolée pour ce post nul de chez nul, je me rattraperais au prochain ><]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un coeur en peine|Sora|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un coeur en peine|Sora|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ANIME] - Hanbun no Tsuki ga Noboru Sora -
» ...à peine un coeur qui bat
» Moelleux au chocolat coeur à la banane
» coeur de boeuf aux carottes
» Le coeur de Chopin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG- Renaissance :: RPG :: { Traverse Town }-
Sauter vers: